Marilyn avant JFK

Mi-novembre, la maison Chanel lancera une vaste campagne publicitaire avec sa nouvelle égérie : Marilyn Monroe.
image-116.jpg

Les morts se tirent la bourre : alors qu’on s’apprête à célébrer les 50 ans de la mort de Kennedy, abattu le 22 novembre 1963 à Dallas, son ex-maîtresse risque de lui faire de l’ombre. Le 17 novembre, la maison Chanel lancera une vaste campagne publicitaire avec sa nouvelle égérie : Marilyn.

Le prétexte pour la remettre en scène? Une interview retrouvée où la star du film Le Millionnaire répète ce qu’elle vient de confier à un journaliste japonais : "Qu’est-ce que vous mettez pour dormir? – Rien, quelques gouttes de Chanel N° 5."

Avec les trois spots qui envahiront simultanément salles de ciné, Internet et écrans télé, la phrase devrait à nouveau faire le tour du monde. La presse ne sera pas en reste avec une photo signée Ed Feinghersch pour habiller la pub. Brad Pitt, dernière égérie en date du mythique N° 5, pourra aller se recoucher…

Marilyn Monroe et John Kennedy: pourquoi leur rencontre était-elle inéluctable?

Selon un récent sondage, Marilyn représente la femme la plus sexy du XXe siècle et John incarne, toutes générations confondues, le président le plus marquant. Tous deux s'apparentent à des personnages de roman, beaux, riches et célèbres, qui ont embrassé la gloire et connu l'enfer, à la Maison-Blanche comme à Hollywood.

50 ans après leur mort, pourquoi Marilyn et John suscitent-ils toujours cette incroyable fascination? Et par quelle magie leurs prénoms sont-ils ainsi liés?

Une partie de la réponse réside dans le fait qu'ils ont disparu de façon tragique dans la fleur de l'âge; cette fin brutale jamais complètement élucidée a fini par les hisser au rang de mythes. De leur vivant, le public les découvre étonnamment humains derrière leur image publique. Sous certains aspects, ils nous ressemblent...

Au cours d'une soirée mondaine sur la côte californienne, deux "êtres ordinaires", une orpheline et un arrière-petit-fils d'immigrés, aux destins extra-ordinaires, se reconnaissent. Chacun perçoit en l'autre son double: le play-boy ne la quitte pas des yeux. Il a du bagout ; elle, sans tabou, le trouve à son goût. Irrémédiablement aspirés dans la spirale de la passion...

Tant de points communs réunissent désormais les amants. D'origine irlandaise, ils portent en eux le lourd passé de leurs ancêtres arrivés au XIXe siècle dans des bateaux-cercueils pour fuir la Irish Potato famine. En guise de bienvenue, les familles se voient traités de "peigne-culs d'Irlandais" en quittant le port pour aller s'entasser dans des caves aux conditions d'hygiène déplorables. Leur vie n'est pas un long fleuve tranquille: c'est tout sauf du cinéma!

Un siècle plus tard, le passé tumultueux des migrants est raconté aux bambins Norma Jeane et John, élevés dans la froideur d'un foyer sans amour. Si la fillette, trimballée de famille d'accueil en famille d'accueil, a des parents "de rêve"; lui, n'a malheureusement pas les parents dont il rêve. Il avouera: "Ma mère ne m'a jamais pris dans ses bras, jamais!".

Frappées par la malédiction, leurs lignées accusent le coup suite à des morts brutales et trop nombreuses.

Derrière d'inébranlables sourires, Norma Jeane Baker et John Fitzgerald Kennedy véhiculent de profondes blessures intérieures qui engendrent un acharnement à réussir hors du commun, dominé par une énergie jusqu'à l'obsession. Tous les moyens sont bons pour parvenir à leurs fins, des plus respectables aux moins avouables. Plus tard, Marilyn reconnaîtra: "A Hollywood, la vertu d'une jeune fille a moins d'importance que le style de sa coiffure".

Ces grands séducteurs cultivent leur image avec un physique très étudié, une réelle intelligence, un zeste d'innocence et un brin d'humour. Ils incarnent le rêve américain. Quand l'actrice rencontre ses admirateurs, les femmes ne cherchent qu'à lui ressembler et les hommes ne pensent qu'à ça. Dans un même temps, lors des campagnes électorales à la chambre des représentants puis au sénat, les électrices veulent toutes devenir Mme Kennedy.

Une fois mariés, la femme à l'ensorcelante beauté et le politicien so sexy se découvrent forcément infidèles. Marilyn recherche l'amour désespérément. Elle couche jusqu'à l'overdose car la présence des hommes, qu'ils soient beaux ou laids, la rassurent. Trois maris ne suffiront pas à combler son déficit affectif. Quant à John, il se sent invincible, avec "une impression de marcher sur l'eau". Ses amis d'université l'avaient surnommé "le tringleur". Les nymphettes d'Hollywood le fascinent comme jadis son père était ensorcelé. Pendant ce temps, le directeur du FBI, John Edgar Hoover, archive tous les secrets d'alcôve.

La relation de La Monroe avec le président, connue par l'entourage, intimes, collaborateurs, médias, FBI, Mafia, et même des gouvernements étrangers, reste classée secret d'État dans l'Amérique puritaine.

Pour supporter l'insupportable, ces êtres forts et fragiles à la fois, se dopent aux médicaments. À la fin de leur vie, des cocktails d'amphétamines, censés les remettre sur pied, leur sont administrés plusieurs fois par semaine. Les monstres sacrés jouent avec le feu à un jeu dangereux.

50 ans ont passé. Sur leur mort, flotte toujours une part de mystère et persiste, un sentiment d'enquêtes inachevées, entre déclarations contradictoires, dissimulations d'informations ou mensonges.

La liaison entre Marilyn et John: histoire d'amour ou passade? Assurément, leurs points communs ont uni les prénoms pour l'éternité.

Kennedy: Jack, Jackie, "Dr Feelgood" et Marilyn

Dans une biographie choc qui sort mardi 6 août, le journaliste Christopher Andersen révèle des facettes, jusque-là inexplorées, du mythique couple Kennedy. image-41.jpg

John Fitzgerald Kennedy et Jackie comme on ne les a jamais vus. Intitulée These Few Precious Days: The Final Year of Jack with Jackie (Ces quelques jours précieux: la dernière année de Jack et Jackie littéralement, ndlr), une biographie inédite du mythique couple présidentiel sort mardi 6 août. Fruit d'un long travail d'enquête réalisé par le journaliste Christopher Andersen dans les cercles intimes de la famille Kennedy, le livre propose d'explorer des aspects méconnus du couple légendaire. À la fois tendres et complexes, les relations de Jack et Jackie apparaissent jalonnées de secrets, avec au milieu le scandale explosif de l'affaire Marilyn

Christopher Andersen affirme que Jackie Kennedy, parfaitement informée des agissements de son mari, était tout à fait lucide quant à ses infidélités. Mais la relation qu'il entretenait avec Marilyn la dérangeait au plus haut point, à cause du risque de "scandale qui aurait anéanti la réputation de son époux, détruit son mariage et l'aurait tournée en ridicule aux yeux du public". 

"Est-ce que tu me vois en Première Dame?"

Dans des extraits publiés par le New York Daily NewsMarilyn Monroe aurait d'ailleurs téléphoné à Jackie pour lui avouer sa relation avec le Président, ce à quoi la Première Dame lui aurait répondu: "Marilyn, vous allez épouser Jack, c'est formidable. Vous allez déménager à la Maison Blanche et vous devrez assumer les responsabilités de First Lady. Moi, je m'en irai et c'est vous qui aurez tous les problèmes." L'actrice s'imaginait déjà bien à cette place, convaincue que JKF était prêt à quitter Jackie pour elle. Elle se serait d'ailleurs confiée à son amie Jeanne Carmen et lui aurait même demandé

 

 "Est-ce que tu me vois en Première Dame?", rapporte le journaliste.  

D'autres révélations tout aussi explosives sont rapportées dans cette biographie: la dépendance du couple présidentiel aux injections d'amphétamines par le médecin de confiance de JFK -surnommé sans détours Dr. Feelgood-, la manière dont la Maison Blanche a caché au public les nombreux problèmes de santé du Président, la prémonition que JFK a eue avant son assassinat à Dallas... Des histoires de solitudes qui se croisent finalement, comme Christopher Andersen le souligne avec une citation de Chuck Spalding, un ami du couple qui les résume par cette formule lapidaire: "Ils étaient deux êtres solitaires". 

These Few Precious Days: The Final Year of Jack with Jackie, par Christopher Andersen. Gallery Books, 336 pages. À paraître le 6 août 2013. 

 
 


En savoir plus sur http://www.lexpress.fr/culture/livre/kennedy-jack-jackie-dr-feelgood-et-marylin_1271521.html#M4YJPmEJh811cXke.99  




Marilyn Monroe aurait appelé Jackie Kennedy pour lui avouer sa relation avec JFK

 

LIVRE – C'est ce qu'indique une biographie inédite du mythique couple présidentiel, qui sort ce mardi aux Etats-Unis...

 

Le livre du journaliste Christopher Andersen promet d’être explosif. IntituléeThese Few Precious Days: The Final Year of Jack with Jackie [Ces quelques jours précieux: la dernière année de Jack et Jackie], la biographie du mythique couple présidentiel John Fitzgerald Kennedy et Jackie Kennedy explore des aspects inédits de leurs relations. L’auteur revient également sur la liaison du président des Etats-Unis avec Marilyn Monroe.

 

Selon les premiers extraits publiés ce week-end par le New York Daily News, Jackie Kennedy était parfaitement au courant des infidélités de son mari, et fermait les yeux. La relation de JFK avec la star hollywoodienne était toutefois celle qui «semblait déranger le plus» la First Lady. Elle voulait éviter un «scandale qui aurait anéanti la réputation de son époux, détruit son mariage et l'aurait tournée en ridicule aux yeux du public».

 

«Est-ce que tu me vois en Première dame?» 

 

Par ailleurs, Marilyn Monroe était convaincue que le président allait quitter sa femme pour elle, rapporte son amie Jeanne Carmen. «Est-ce que tu me vois Première dame?» lui aurait-elle demandé. D’après le journaliste Christopher Andersen, qui a réalisé son long travail d’enquête dans les cercles intimes de la famille Kennedy, Marilyn Monroe aurait même téléphoné à Jackie Kennedy pour lui avouer sa liaison avec son mari. Ce à quoi la First Lady lui aurait répondu: «Marilyn, vous allez épouser Jack, c'est formidable. Vous allez déménager à laMaison Blanche et vous devrez assumer les responsabilités de First Lady. Moi, je m'en irai et c'est vous qui aurez tous les problèmes.»

 

Le livre, qui sort ce mardi aux Etats-Unis, révèle également les problèmes d’addiction du couple présidentiel. Selon Christopher Andersen, le médecin de confiance du président, connu sous le nom de «Dr Feelgood», lui administrait à lui, mais aussi à sa femme, d’importantes doses d’amphétamines.

 

 

 

 

 

 image-43.jpg


Marilyn aurait avoué à Jackie sa relation avec JFK

Un livre explosif révèle une conversation téléphonique étonnante entre la première dame et la célèbre maîtresse du président américain.

Elle savait tout. Selon un livre à paraître aux États-Unis et dont le New York Post a publié les premiers extraits dimanche, Jackie Kennedy était au courant des infidélités de son mari. Mais c'est sa relation avec Marilyn Monroe qui "semblait l'ennuyer le plus", affirme Christopher Andersen, auteur de These Few Precious Day : The Final Year of Jack with Jackie.

Parmi les nombreuses révélations du livre, une conversation téléphonique entre la première dame et la célèbre maîtresse du président américain. Marilyn Monroe aurait avoué à sa rivale sa relation avec JFK qui lui aurait promis de quitter sa famille pour elle. Face à cet affront, Jackie Kennedy ne se serait pas démontée : "Marilyn, vous allez vous marier avec Jack, c'est super. Et vous allez vous installer à la Maison-Blanche et assumer les responsabilités de première dame, et je déménagerai et vous aurez tous les problèmes."

Le livre révèle également les problèmes d'addiction aux drogues du président assassiné. D'après Christopher Andersen, le physicien Max Jacobson, connu sous le nom de "Dr Feelgood", administrait régulièrement à JFK, mais aussi à Jackie Kennedy, d'importantes doses d'amphétamines et de stéroïdes.



 
 
 
 
 
 
 
 
 

Marilyn Monroe : elle avait avoué sa relation avec John Fitzgerald Kennedy à Jackie

06/08/2013

Alors que l’on célèbre les cinquante ans de la mort de John Fitzgerald Kennedy, un livre à paraître ce 6 août aux Etats-Unis révèle que Marilyn Monroe aurait mis Jackie au courant de sa relation avec le président. 

C’est une des relations les plus sulfureuses et les plus polémiques de l’histoire d’Hollywood et des Etats-Unis. Qui a oublié le fameux "Happy birthday mister President" susurré par une Marilyn Monroe titubant dans une robe cousue à même le corps ? Personne, surtout pas cinquante ans après la mort de John Fitzgerald Kennedy. Nouveau coup de théâtre autour de cette liaison dangereuse : un livre à paraître aux Etats-Unis révèle que Jackie était au courant de tout. 

"Marilyn, vous allez vous marier avec Jack, c'est formidable"

 


Si les appétits sexuels du président sont désormais bien connus, on ignorait jusqu’alors que les deux femmes s’étaient parlé, et de ce sujet précisément.

 
 Or, dans These Few Precious Day : The Final Year of Jack with Jackie de Christopher Andersen dont les bonnes feuilles sont parues dans le New York Post, on apprendra l’existence d’une conversation téléphonique au cours de laquelle la célèbre icône hollywoodienne aurait avoué à la première dame que JFK lui avait promis de quitter sa famille pour elle. "Marilyn, vous allez vous marier avec Jack, c'est super. Et vous allez vous installer à la Maison-Blanche et assumer les responsabilités de première dame, et je déménagerai et vous aurez tous les problèmes", lui aurait répondu avec aplomb l’épouse légitime. 

Un couple mythique ébranlé


Prévu pour ce 6 août outre-Atlantique, l’ouvrage en question décrit les relations de JFK et Jackie en 1962-1963 juste avant l’assassinat du président. On y apprend par ailleurs sans surprise que Jackie fermait les yeux la plupart du temps sur les liaisons de son mari : peu lui importait tant qu’il ne l’humiliait pas publiquement. Et puis, elle était convaincue qu’elle était la
 seule femme qu’il aimait. Mais la fougueuse Marilyn était plus dangereuse que les autres. Autre ombre au tableau des Kennedy : le livre révèle également les problèmes d’addiction aux drogues du président et de sa femme à qui le "Docteur Feelgood" (Max Jacobson) administrait régulièrement des amphétamines et des stéroïdes indique Le Point

A l’occasion des cinquante ans de la mort de JFK, d’autres ouvrages sont attendus, notamment en France comme la biographie, Les vies secrètes de JFK signé Pierre Lunel (First) qui lève également le voile sur ses failles.  
image-44.jpg

Marilyn Monroe : elle a appelé Jackie Kennedy pour lui dire qu'elle couchait avec son mari

"C'est formidable... Je vais déménager et vous aurez tous les problèmes." C'est ce qu'aurait répondu Jackie Kennedy à Marilyn Monroe, après que celle-ci lui a dit par téléphone qu'elle était la maîtresse de JFK. Dans son livre révélation "'These Few Precious Day : The Final Year of Jack with Jackie", l’auteur Christopher Andersen affirme que la First Lady "savait tout" des tromperies de son mari, et qu'elle a fermé les yeux. Néanmoins, la relation que JFK entretenait avec la star hollywoodienne était celle qui "semblait déranger le plus" Jackie Kennedy.

Et sans doute avait-elle raison de craindre sa concurrente : les admirateurs de Marilyn ont rapidement considéré l'actrice comme la "seconde épouse" du président américain. La star était convaincue que JFK allait quitter sa femme pour elle, rapporte son amie Jeanne Carmen. "Est-ce que tu me vois Première dame ?", lui aurait-elle demandé. Marilyn aurait même appelé Jackie Kennedy pour lui dire qu'elle passait la nuit avec son mari, et qu'il avait soi-disant promis de quitter femme et enfants pour elle. Réponse de l'épouse trompée : "C'est génial Marilyn, vous allez épouser Jack... Et vous emménagerez à la Maison blanche et vous assumerez toutes les responsabilités de Première dame..."


image-46.jpg

Happy Birthday

Commentaires (1)

1. glam seamless review (site web) 30/05/2017

Very rapidly this website will be famous among all blogging visitors, due to it's pleasant articles or reviews

Ajouter un commentaire
 

Date de dernière mise à jour : 29/10/2013