Questionnaire: la grande énigme John F. Kennedy!

Le couple Kennedy à l’arrivée à l’aéroport Love Field de Dallas, sous l’œil des caméras et des manifestants. L’itinéraire présidentiel, chargé, est minuté de près.

Le 22 novembre 1963, le président américain John F. Kennedy est assassiné, lors d'une visite à Dallas. Pour toute une génération, l'événement constitue un tournant. Un choc immense. Au point où beaucoup se souviennent très précisément de l'endroit où ils se trouvaient lorsqu'ils ont appris la nouvelle.

Le Soleil vous propose de replonger dans ces journées fatidiques avec un questionnaire qui mettra à l'épreuve vos souvenirs ou vos connaissances. Une autre manière de se rappeler à quel point l'événement reste entouré de mystères et de paranoïa, un demi-siècle après les faits.

I - Dallas en 1963

À l'automne de 1963, Dallas ressemble à une cocotte-minute. Une partie de la population blanche refuse l'égalité raciale avec les Noirs. La communauté d'affaires redoute de faire les frais d'un complot communiste mondial.

En visite à la Maison-Blanche, le propriétaire du principal quotidien de la ville, Ted Dealey, a tourné le président en dérision. «Nous avons besoin d'un homme à cheval pour mener le pays. Au Texas, nous pensons que tout ce que vous êtes capable de chevaucher, c'est le tricycle de votre fille Caroline.»

Dans l'entourage du président, plusieurs ont déconseillé une visite à Dallas. Peu de temps après l'arrivée du président à l'aéroport, la police signale la présence de militants d'extrême droite qui distribuent des tracts sur lesquels apparaît la photo de Kennedy : «Recherché pour haute trahison».

> 1. Vrai ou faux? Le matin du 22 novembre, un groupe d'hommes d'affaires de Dallas retiennent l'attention. Ils ont payé une pleine page de publicité dans le Dallas Morning News, intitulée : «Bienvenue M. Kennedy... à Dallas», pour reprocher au président sa mollesse envers le communisme.

> 2. Un peu après midi, contre toute attente, une foule enthousiaste se presse tout au long du cortège présidentiel. Le président et sa femme Jacqueline sont accompagnés du gouverneur du Texas, John Connaly, et de son épouse, Nellie. Quel fut le dernier commentaire de cette dernière, juste avant que retentisse le premier coup de feu?

a) Le Texas sait accueillir les invités, même quand il les déteste.

b) Eh bien, M. le Président, vous ne pouvez pas dire que les gens de Dallas ne vous aiment pas.

c) S'il vous plaît, M. le Président, ne provoquez pas inutilement les gens d'ici en parlant des droits des Noirs.

d) Mon Dieu, il y a un homme armé à une fenêtre!

> 3. Vrai ou faux? Dans les heures qui suivent l'attentat, avant que l'identité du principal suspect ne soit rendue publique, le service téléphonique de la police de Dallas est submergé par les appels. La plupart proviennent de femmes qui sont persuadées que c'est leur mari qui a tué le président...

II - L'Attentat

«[...] Il y a eu une détonation au-dessus de mon épaule droite. J'étais sur le parapet de la voiture qui suivait celle du président, du côté gauche. Je ne regardais pas dans cette direction-là. Quand j'ai vu ce qui passait sur le siège du président, [...] j'ai sauté à terre et j'ai commencé à courir en direction de la limousine du président, qui roulait à environ 12 milles/heure [NDLR : 20 km/h]. Le président avait été touché par le premier tir à la base du cou, du côté droit.

Je voulais m'installer à l'arrière de la voiture, pour faire écran, afin de protéger le président et Mme Kennedy. Mais juste au moment où j'allais atteindre la voiture, [un autre] coup de feu a retenti et le président a été touché à la tête. [...] Mme Kennedy a aussitôt grimpé sur la partie arrière de la limousine pour tenter de ramasser un bout de crâne ou un morceau qui s'était détaché de la tête de son époux.

J'ai réussi à m'accrocher à la voiture et j'ai ramené Mme Kennedy sur le siège arrière. Du premier coup d'oeil, n'importe qui pouvait comprendre que le président ne survivrait pas...»

- Clint Hill, agent des services secrets chargé de la sécurité du président.

> 4. Vrai ou faux? Selon la police, 71 % des témoins de l'attentat prétendaient avoir entendu trois coups de feu. Seulement 3 % en avaient entendu quatre.

> 5. Après l'attentat, les grandes chaînes de télévision diffusent de l'information en direct, de manière quasiment continue, durant près de trois jours. Une première historique. Quel reproche les patrons de la chaîne CBS adressent-ils à leur présentateur vedette, Walter Cronkite?

a) Il a quitté son poste sans prévenir pour se rendre aux toilettes, ce qui avait obligé la chaîne à diffuser un blanc durant trois longues minutes.

b) Il a bu un verre d'eau en direct, sans présenter des excuses aux téléspectateurs.

c) Il a lu les nouvelles en manche de chemise, sans avoir pris le temps d'enfiler un veston.

d) Toutes ces réponses.

> 6. Vrai ou faux?

Une semaine après l'assassinat, la très grande majorité des Américains (75 %) croient à la thèse officielle, qui présente l'assassinat du président comme l'oeuvre d'un tireur solitaire, Lee Harvey Oswald.

III - Qui était Lee Harvey Oswald?

«Si l'épouse indifférente de Lee Harvey Oswald n'avait pas refusé son offre de réconciliation, [...] Kennedy n'aurait pas été assassiné. Et si un interrogatoire de dernière minute n'avait pas retardé le transfert d'Oswald [vers la prison du comté], Jack Ruby n'aurait pas été sur les lieux à temps pour le tuer. Mais les coïncidences malheureuses ne rendent pas plus crédibles les théories du complot.»

- Richard M. Mosk, membre d'une commission d'enquête sur l'assassinat.

> 7. Vrai ou faux? En 1963, Lee Harvey Owald devient membre du petit Parti communiste des États-Unis. Sa demande est acceptée par le président du Parti, Gus Hall.

> 8. Parmi les affirmations suivantes à propos de la vie tumultueuse de Lee Harvey Oswald, une seule est fausse. Laquelle?

a) De 1959 à 1961, il déménage en Union soviétique, où il reçoit un accueil enthousiaste.

b) En avril 1963, à Dallas, il tente d'assassiner Edwin A. Walker, un major général de l'armée américaine connu pour ses idées d'extrême droite.

c) En septembre 1963, il voyage au Mexique, où il prend contact avec les ambassades de Cuba et de l'URSS pour obtenir des visas de voyage.

d) En 1957, il s'enrôle dans le corps des marines, où il est reconnu comme un bon tireur. Mais il est traduit deux fois en Cour martiale, notamment pour une bagarre avec un officier.

> 9. Le 22 novembre 1963, vers 13h50, Lee Harvey Oswald est arrêté quelques minutes après avoir abattu un policier. Mais il sera très vite relié à l'attentat contre le président. Le soir même, dans un couloir du poste de police, quel mot utilise-t-il pour se décrire?

a) Un maître-espion.

b) Un menuisier soviétique en visite.

c) Un pigeon.

d) Un tueur à gage.

IV - L'impossible enquête

Extrait du film Annie Hall, du cinéaste Woody Allen, en 1977.

- Allisson : Alors, tout le monde est dans la conspiration [au sujet de l'assassinat de Kennedy]?

- Alvy : Pfff.

- Allison : Le FBI, la CIA, J. Edgar Hoover [le tout-puissant patron du FBI], les grandes compagnies pétrolières, le Pentagone et le surveillant des toilettes pour hommes de la Maison-Blanche?

- Alvy : Je laisserais le surveillant des toilettes pour hommes en dehors de tout cela.

> 10. Quarante-huit heures après l'assassinat du président, Lee Harvey Oswald est tué à son tour. Le meurtre est commis en direct, devant les caméras de télévision, par le propriétaire d'une boîte de nuit, Jack Ruby. Comment ce dernier explique-t-il son geste?

a) Il veut épargner à Jacqueline Kennedy l'épreuve d'avoir à assister à un procès.

b) Il entend punir le communiste Oswald pour la peine qu'il a infligée au pays.

c) Il a été payé pour faire taire ce Oswald, avant que des gens haut placés ne soient incriminés.

d) Toutes ces réponses.

> 11. Vrai ou faux? Les médecins qui ont pratiqué l'autopsie du président ont détruit la version originale de leur rapport. Ils ont par la suite expliqué que le document était tellement maculé de sang qu'ils ont préféré le recopier.

> 12. Le 29 septembre 1963, une semaine après le drame, le nouveau président Lyndon B. Johnson instaure une commission d'enquête chargée de faire la lumière sur l'assassinat. Parmi les affirmations suivantes, laquelle NE figure PAS dans son rapport, qui totalise 16 000 pages, réparties en 26 volumes?

a) Lee Harvey Oswald a été le seul tireur.

b) Trois balles ont été tirées sur le cortège présidentiel, depuis un bâtiment servant de dépôt à des livres scolaires.

c) L'assassinat est «probablement» le résultat d'une conspiration.

d) Le président a été atteint par deux balles, provenant de derrière lui.

V - Les théories du complot

Selon une compilation effectuée par History Channel, plus de 311 théories distinctes ont été proposées pour expliquer la mort de John F. Kennedy. Elles accusent 42 groupes et pas moins de 82 assassins différents.

En tout, plus de 200 personnalités ont été soupçonnées d'avoir commandité l'assassinat, notamment le vice-président Lyndon B. Johnson, le directeur du FBI, J. Edgar Hoover, le futur président Richard Nixon, le milliardaire du pétrole texan H. L. Hunt, Fidel Castro, divers parrains de la mafia et même le père du défunt, Jos Kennedy lui-même!

> 13. Pour ridiculiser la version officielle de l'assassinat, qu'est-ce que les sceptiques ont surnommé la théorie de «la balle magique»?

a) Les manoeuvres d'un homme ouvrant et refermant un parapluie, en marge du cortège, comme s'il donnait un signal juste au moment des tirs fatidiques.

b) La présence d'un deuxième tireur, caché derrière une clôture de bois, qui a tiré la balle fatale sur le président.

c) La même balle aurait traversé la gorge du président, avant de causer de multiples blessures au gouverneur du Texas, John Connaly.

d) Toutes ces réponses.

> 14. En 1981, pour quelle raison le corps de Lee Harvey Oswald a-t-il été exhumé de sa tombe, située au cimetière Rose Hill de Dallas?

a) Pour vérifier une théorie voulant que ce soit un sosie qui ait assassiné le président Kennedy et qui ait été tué par Jack Ruby.

b) Pour démentir une rumeur voulant que le cercueil soit vide.

c) Pour le transférer dans un autre lieu de sépulture, afin d'éviter que des admirateurs puissent lui rendre hommage.

d) Aucune de ces réponses.

> 15. Vrai ou faux? La proportion des Américains qui refusent de croire que Lee Harvey Oswald ait agi seul atteint son apogée au milieu des années 70. Pas moins de 89 % des Américains se disent alors convaincus de l'existence d'au moins un autre tireur. Cette proportion serait redescendue à 59 %, aujourd'hui.

VI - Cinquante ans plus tard...

«L'assassinat de John F. Kennedy, c'est un de ces très rares moments où quelqu'un change le cours du monde sans être un politicien, un scientifique, un prix Nobel... C'était juste un petit connard qui s'y connaissait un peu en tir, et puis il s'est trouvé au bon endroit. Contrairement aux prévisions météo, il a fait beau, donc Kennedy se trouvait dans [une voiture décapotable], et voilà...»

- L'écrivain Stephen King, sur l'assassinat de JFK, cité par Libération. L'événement lui a inspiré le livre 22.11.63, dans lequel un professeur remonte dans le temps pour tenter de changer l'histoire...

> 16. Les lieux qui suivent ont été transformés en musée, sauf un. Lequel?

a) Le sixième étage de l'ancien dépôt de livres scolaires du Texas, d'où les coups de feu ont été tirés.

b) La cellule de la prison dans laquelle Lee Harvey Oswald a été détenu durant 48 heures.

c) La maison dans laquelle Lee Harvey Oswald a passé la nuit du 21 au 22 novembre 1963, veille de l'assassinat.

d) Aucune de ces réponses.

> 17. La petite caméra avec laquelle l'homme d'affaires Abraham Zapruder a filmé l'assassinat est aujourd'hui exposée au Newsmuseum, à Washington. En 1999, combien les Archives nationales des États-Unis ont-elles déboursé pour en faire l'acquisition avec le célèbre film de l'assassinat?

a) 4,5 millions $

b) 500 000 $

c) 25 millions $

d) 16 millions $

> 18. Vrai ou faux? L'an dernier, le jour du 49e anniversaire de la mort de Lee Harvey Oswald, un inconnu a déposé des fleurs sur la tombe de ce dernier, avec une note manuscrite. On pouvait y lire : «Être grand, c'est être incompris».

RÉPONSES: 1. VRAI 2. b) 3. VRAI 4. VRAI 5. c) 6. FAUX. À peine 29 % croient alors à la thèse officielle d'un tireur solitaire. 7. FAUX. Le président du Parti ne donne jamais suite à sa demande, parce qu'il craint que Oswald soit un agent double! La demande d'adhésion a été vendue 10 000 $, le mois dernier. 8. a) Les Soviétiques refusent d'abord de l'accueillir. C'est seulement après qu'il eut tenté de se suicider qu'ils lui ont donné un permis de séjour 9. c) 10. a) 11. VRAI 12. c) Cette conclusion est plutôt celle d'une commission d'enquête de la Chambre des représentants des États-Unis, en 1979. 13. c) 14. a) 15. VRAI. Selon un sondage mené par Associated Press, en avril 2013, 59 % des Américains croient que plusieurs tireurs étaient à l'oeuvre. À peine 24 % estiment que Lee Harvey Oswald agissait seul. 16. b) La cellule a été gardée intacte, mais elle ne peut pas être visitée. 17. d) 18. VRAI.

Ajouter un commentaire