Le lieu de l'assassinat de John F. Kennedy, la Dealy Plaza de Dallas, est pratiquement devenu un site de pèlerinage. On a même aménagé un musée au ixième étage du Dépôt de livres scolaires du Texas, d'où le meurtrier présumé Lee Harvey Oswald aurait tiré le coup fatal

(Boston) Peu d'événements ont autant marqué la mémoire collective que l'assassinat de John F. Kennedy à Dallas, il y a bientôt 50 ans. Le 35e président américain incarnait un rare mélange d'espoir et de réussite, de sorte que sa disparition, le 22 novembre 1963, a été vécue comme une terrible tragédie partout dans le monde.f

Le lieu de l'assassinat, la Dealy Plaza de Dallas, est pratiquement devenu un site de pèlerinage. On a même aménagé un musée au sixième étage du Dépôt de livres scolaires du Texas, d'où le meurtrier présumé Lee Harvey Oswald aurait tiré le coup fatal.

L'héritage de John Kennedy ne se limite toutefois pas à sa mort, on s'en doute. Ceux qui auront envie de redécouvrir sa vie et son oeuvre ne pourront choisir une meilleure destination que la Bibliothèque nationale qui lui est consacrée à Boston. Dessiné par l'architecte Ieoh Ming Pei et érigé au bord de la mer, ce musée et centre de recherche - l'un des 13 consacrés à d'anciens présidents américains - a ouvert ses portes en 1979.

En plus des archives du président et de ses frères Robert et Edward, le musée abrite une vaste collection de meubles et d'objets lui ayant appartenu, qui a été offerte par Jacqueline Kennedy Onassis et sa fille Caroline. On peut ainsi suivre la carrière du politicien, de son enfance à la présidence en passant par ses études, sa carrière militaire et sa progression fulgurante des premiers postes élus à la présidence.

 

Les visiteurs passent évidemment plus de temps dans la section consacrée aux dernières années de celui qui était alors président, avec notamment la reconstitution d'une section complète de la Maison-Blanche - le bureau ovale en particulier - , où l'on peut voir plusieurs pièces du mobilier original.

Kennedy ayant été l'un des premiers maîtres de l'utilisation des médias électroniques pour faire campagne, de nombreux documents audiovisuels permettent de l'entendre et de le voir, une dimension précieuse de la visite pour ceux - la majorité des visiteurs, en fait - qui ne l'ont pas connu de son vivant.

Formidable orateur, conscient de son charme, John Kennedy s'est imposé comme l'un des présidents les plus charismatiques de l'histoire américaine. Une visite de sa Bibliothèque nationale le rappelle, certes, mais elle montre également les nombreuses facettes d'un personnage qui n'a pas fini de fasciner.

John F. Kennedy Presidential Library and Museum Columbia Point, Boston

www.jfklibrary.org

Comment s'y rendre?

Situé dans la banlieue sud de Boston, le musée est facilement accessible par le métro, une navette faisant la liaison à partir de la station JFK/UMASS. En voiture, on prendra la sortie 15 de l'autoroute I-93 Sud et on suivra les indications jusqu'au musée.

D'autres lieux pour mieux connaître John Kennedy

John F. Kennedy National Historic Site

La maison natale du président existe encore à Brookline, dans la banlieue ouest de Boston. Joe et Rose Kennedy y ont habité de 1914 à 1920, et c'est là que sont nés quatre de leurs neuf enfants. La famille Kennedy a racheté le bâtiment en 1966, et c'est Rose Kennedy elle-même qui a supervisé la restauration - conformément à ses souvenirs - avant d'offrir la maison au peuple américain en souvenir de son fils.

Brookline, MA

nps.gov/jofi

Sixth Floor Museum at Dealy Plaza

Ouvert en 1989, ce musée explore les différentes facettes de l'assassinat du président Kennedy, le 22 novembre 1963, sur les lieux mêmes à Dallas. C'est en effet non seulement le «sixième étage» du Dépôt de livre scolaire du Texas, mais toute l'esplanade où le bâtiment est érigé qui fait de l'endroit l'un de ces lieux de conscience où l'histoire s'est écrite dans le drame et la tragédie.

411 Elm at Houston Street, Dallas

www.jfk.org

President John F. Kennedy Gravesite

Le président Kennedy s'était rendu au Cimetière national d'Arlington le 11 novembre 1963, 11 jours avant son assassinat, pour souligner le jour de l'Armistice. C'est Jacqueline Kennedy qui a insisté pour qu'il soit enterré à Arlington, la famille préférant le cimetière de Brookline. La flamme éternelle sur sa tombe est aujourd'hui le lieu le plus visité du cimetière, et ses frères Robert et Edward (Ted) sont enterrés juste à côté. Curieusement, il n'y a qu'un seul autre président américain enterré à Arlington, William Taft.

Cimetière national d'Arlington, Virginie

www.arlingtoncemetery.mil/

Ajouter un commentaire
Code incorrect ! Essayez à nouveau