États-Unis : l'histoire du discours posthume de John Fitzgerald Kennedy

Ce speech, que John Fitzgerald Kennedy n'a jamais pu prononcer, a été reconstitué pas un laboratoire spécialisé.

est l'histoire d'un discours pas comme les autres du président américain John Fitzgerald Kennedy. Ce speech peut être écouté, déclamé par la voix de l'ancien chef d'État... bien qu'il ne l'ait jamais prononcé. Car à ce moment-là, il était déjà mort. 

Personne n'a oublié ces images du 22 novembre 1963, à 12h30 à Dallas, où le président des États-Unis a été abattu alors qu'il remontait une avenue du centre-ville en voiture décapotable avec son épouse Jacqueline. Il était prévu que le président américain prononce  dans la foulée un discours au Dallas Trade Mart. Un speech de 22 minutes qui n'a jamais été lu par JFK mais que l'on peut pourtant écouter, prononcé par la voix de l'ancien chef d'État américain.

On a reconstitué, post-mortem, l'ultime discours de JFK. Une initiative du journal britannique The Times, cadeau offert à ses abonnés pour le centenaire de la naissance de Kennedy. Et grâce surtout au travail méticuleux d'un laboratoire spécialisé qui a rassemblé très exactement 116.777 sons, expressions, piochés dans 831 des discours de John Fitzgerald Kennedy. Pour reproduire, à la virgule près, mot pour mot, grâce à une technologie très poussée, celui qu'il aurait dû prononcer au Dallas Trade Mart. Les 2.590 mots de ce message qui devait être adressé aux habitants de la ville texane et à la nation toute entière. Le président y parle du pays, de la paix et de l'art de gouverner avec, dit-il, force et tolérance. Bien plus qu'un discours effectivement, un troublant témoignage comme resurgi du passé.

site : http://www.rtl.fr/actu/insolite/etats-unis-l-histoire-du-discours-posthume-de-john-fitzgerald-kennedy-7792767926

Ajouter un commentaire
Code incorrect ! Essayez à nouveau

Date de dernière mise à jour : 26/03/2018