Le 22 novembre prochain, de Washington à Paris, de Londres à Berlin, le monde se souviendra de l'assassinat de JFK à Dallas. 

Une commémoration qui, de livres en émissions spéciales, sera l'occasion de refaire le parcours du 35eme président des Etats-Unis et de s'interroger, à nouveau, sur les circonstances de sa mort.

50 ans après, l'opinion publique continue majoritairement à rejeter la thèse officielle, convaincue que Kennedy a été tué dans le cadre d'une conspiration.

En 2003, je publiais JFK, le dernier témoin chez Flammarion. Le livre suivait mes pas et ceux de Tom Bowden, compagnon d'investigation, dans cet Etat américain qui se trouve au coeur de l'affaire, le Texas.

Un travail sur le terrain de trois ans qui nous permit de révéler l'existence, sur le lieu même du crime, de l’empreinte digitale d'un second suspect. Mais aussi de dévoiler le contenu d'un témoignage incontesté présenté devant une cour de justice, témoignage prouvant l'existence, au Texas, d'un réseau politico-criminel déterminé à se débarrasser de JFK.

Après la publication de JFK, le dernier témoin, Tom Bowden et moi avons décidé de travailler à d’autres enquêtes, tout en étant convaincu qu'un jour le devoir de vérité nous rapprocherait à nouveaux de Dallas et de l’assassinat de l’ancien Président. De fait, peu à peu de nouvelles informations nous sont parvenues. Et notre enquête au long cours nous a fait aller plus loin encore. Elle nous a permis d’approcher le coeur même du complot. De découvrir l’endroit où s'abritait l’homme qui a fait voler en éclats le crâne du président.


Mais approcher si près de la vérité s'accompagne de conditions, voire de restrictions. Or, voici peu, celles-ci ont été levées. Nous permettant enfin de révéler, raconter, ce que nous savions mais taisons depuis longtemps .

Un livre qui aurait du être publié dans les jours suivants, profitant de l'intérêt des médias et de l'engouement du public pour cette affaire, temps de commémoration oblige. Mais un livre qui ne sortira pas maintenant. 

Pourquoi ? 

Parce qu’aux États-Unis – où Tuer JFK ! sera également publié –, ce 50eme anniversaire tourne au grand Guignol. 

A travers la centaine de livres prévus ou déjà parus sur le sujet, c'est en fait une foire au tout et au n'importe quoi qui se dessine. A en croire les gros titres de la presse, les promesses des éditeurs, les émissions de télé, les

 documentaires et les sites web, la terre entière et une partie du cosmos revendiquent en fait l'assassinat du président. A croire que, dans cette surenchère, la prochaine étape consistera à prétendre que JFK n'est pas mort et coule une fin de retraite paisible en compagnie d'Elvis Presley, Marilyn Monroe et la créature de Roswell ! 

En France ? Si la vague est moins importante, une dizaine d'ouvrages sont prévus. Qui, ont, tous, un point commun : ils s'appuient sur des documents publics et des livres publiés ailleurs. Et n’offrent quasiment pas d’enquête originale ou d’information inédite. 

Aussi, parce que nous considérons que le mercantilisme et la confusion ne sont pas propices au débat, nous avons pris la décision, en complet accord avec Flammarion, de reporter la sortie de Tuer JFK !

Certes, refuser la visibilité qu’un cinquantième anniversaire propose à cette
 affaire n'est pas un choix aisé. Il est même risqué de renoncer à sortir en ces temps-là, à une époque où il est de plus en plus difficile de faire exister un livre. 

Mais, fidèles aux propos de John F. Kennedy lui-même, nous avons préféré: "Ne pas sacrifier nos convictions pour être dans l'air du temps". 

Aussi, nous vous donnons rendez-vous en librairie dans quelques mois et en attendant nous vous proposons de suivre l'aventure de notre livre en vous inscrivant iciTwitter et Facebook
Ajouter un commentaire
 

Date de dernière mise à jour : 11/12/2013