une vidéo historique "égarée" par le gouvernement américain?

Une Texane poursuit le gouvernement des États-Unis pour récupérer des images de l'assassinat du président John F. Kennedy filmées par son grand-père. Selon elle, le film en question pourrait donner de nouvelles informations précieuses sur l'évènement.

22 novembre 1963, le président Kennedy est assassiné à Dallas. Une Américaine, Nix Jackson, prétend que des images filmées par son grand-père, Orville Nix, pourraient prouver la présence d'un second tireur. Selon elle, la vidéo a été "égarée" par les autorités américaines. Nix Jackson poursuit le gouvernement en justice afin qu'il lui restitue le document familial. Dans le cas contraire, elle lui réclame 10 millions de dollars de dédommagements, relate le quotidien anglais The Guardian.

Pour Nix Jackson, ces images sont aussi importantes que celles, historiques, d'Abraham Zapruder. Ce témoin privilégié de la scène avait filmé l'assassinat du président américain dans son entièreté. En 1999, ses images amateurs avaient été achetées à ses héritiers pas moins de 16 millions de dollars. Particularité du film 8mm du grand-père de la Texane: il a été pris de l'autre côté de la limousine d'où était posté Zapruder et pourrait donner une nouvelle perspective sur l'évènement tragique. On y voit d'ailleurs Zapruder en train de filmer. "Selon la Commission Warren (NDLR: la commission qui a enquêté sur l'assassinat de Kennedy), le film de Nix est presque aussi important que celui de Zapruder, le grand public n'en est pas conscient".

Des propos que le site Dallas Morning News nuance quelque peu. Le film n'est pas à proprement parler "perdu". YouTube est en effet inondé de ses images sous l'appellation "The Orville Nix Film". L'extrait apparaît aussi dans le film JFK d'Oliver Stone. En bonne qualité, il est même diffusé au Sixth Floor Museum de Dalla, le musée de Dallas consacré à la présidence et à l'assassinat de Kennedy, ainsi que sur son site internet, après que la famille Nix l'a donné à l'institution en 2000. De nombreux livres et blogs le commentent et il fait le bonheur des adeptes de la théorie du complot. Selon le musée de Dallas, le film tourné par Abraham Zapruder est d'une plus grande importance historique, puisqu'il montre le crime en entier. Celui d'Orville n'en montrant qu'une partie.

En réalité, Nix Jackson, auteur en 2014 de l'ouvrage Orville Nix: The Missing JFK Assassination Film, voudrait récupérer la version originale, que le gouvernement aurait aujourd'hui "égarée", selon elle. C'est la raison pour laquelle elle intente cette action en justice, parmi les nombreuses autres actions déjà introduites dans cet énorme dossier sur lequel planent, encore, 50 ans plus tard, de nombreuses zones d'ombre.

Ce que l'on sait de sources sûres c'est que son auteur a vendu ses images à l'agence de presse UPI pour 5 000 dollars en 1963 avec la condition que le film lui soit restitué après 25 ans. Le matériel vidéo a plutôt été saisi par la Commission Warren et un autre comité fédéral, qui ont tous deux enquêté sur l'assassinat. A partir de 1978, on perd les traces de son propriétaire, selon Athan Tsimpedes l'avocat de la petite-fille du vidéaste amateur.

Jeté par accident ou dans les mains d'un collectionneur ?

Jackson a entamé cette action en justice quand la "National Archives and Records Administration" américaine l'a informée récemment que le gouvernement n'était pas en possession du film original ni même des traces de ses propriétaires successifs. Pour la plaignante, "il est impensable que les autorités aient perdu une preuve historique aussi importante." Jackson est persuadée que les images pourraient déterminer la présence d'un second tireur impliqué dans l'assassinat, comme les théories du complot continuent de le penser à ce jour. "Cette action a pour but de se réapproprier le film original de Nix qui permettrait aux enquêteurs d'examiner l'assassinat de JFK et l'endroit où il a été perpétré afin de confirmer les conclusions de la Warren Commission", explique son avocat.

Farris Rookstool, un ancien agent du FBI de Dallas, a déclaré qu'il avait aidé il y a plus de 20 ans la famille Nix à obtenir une copie de bonne qualité du film détenue par le FBI. La famille aurait alors donné cette version au Sixth Floor Museum. "Nous ne savons pas où se trouve l'original", explique Rookstool, qui pense qu'il a pu être jeté par accident ou qu'il a atterri dans les mains d'un collectionneur.

Cité par le Dallas Morning News, Rookstool dit ne pas bien comprendre le but de l'action en justice de Nix Jackson, car selon lui, "Le film est une image miroir de celui de Zapruder, pris de l'autre côté de la Dealey plaza." De plus, il aurait été analysé en détail des centaines de fois et n'aurait pas révélé d'autre tireur sur la place. "Ce serait intéressant d'un point de vue historique, mais l'original a déjà été analysé par les enquêteurs en charge d'élucider l'assassinat. Ils continuent cependant à dire 'nous voulons essayer à l'aide des nouvelles technologies', mais cette analyse peut être réalisée à partir de la copie de bonne qualité que détient le musée, selon lui.

Nix Jackson, de son côté, continue à croire que la copie que sa famille avait en sa possession n'était pas la même que celle prise par son grand-père le jour fatidique, alimentant les théories du complot les plus folles.

Lire aussi : Assassinat de Kennedy : les cachotteries de la CIA

Vidéo :

Etrange, un des films amateurs de l’assassinat de JFK est introuvable...

C'est un film historique important, qui montre l'assassinat du président américain à Dallas en 1963... et il a disparu des archives. L'héritière du vidéaste réclame 10 millions de dollars au gouvernement.

Il y a les images que tout le monde connaît, tournées par un vidéaste amateur Abraham Zapruder : la limousine de John Fitzgerald Kennedy qui défile par la gauche et qui est touchée par un tireur embusqué. L’assassinat d’un président en direct. Et puis il y a les autres images, moins connues, mais tout aussi essentielles pour comprendre l’événement.

Celles filmées ce 22 novembre 1963 à Houston par Orville Nix, qui a imortalisé un autre angle de l’assassinat de JFK, en font partie… mais semblent avoir disparues. La petite-fille de cet ingénieur qui travaillait pour l'administration des services généraux américains a annoncé qu'elle attaquait en justice le gouvernement, demandant une compensation de 10 millions de dollars si le film original de son grand-père ne lui est pas retourné. En 1999, les héritiers de Zapruder se sont vus proposer par les autorités fédérales 16 millions de dollars pour le rachat de leur film.

Difficile de croire que la pellicule a été détruite ou même égarée. Si le meurtre s’est déroulé devant des milliers de témoins, le film de Nix est essentiel, car il présente un angle complémentaire à la vidéo d’Abraham Zapruder. D’ailleurs, la plainte remplie par la petite-fille de Nix cite la commission Warren (qui a longuement enquêté sur l’assassinat) comme le rapporte The Guardian : « Ce film est aussi essentiel que celui de Zapruder, mais le public ne connaît pas vraiment son importance. »

Commentaires (1)

1. go plane hacks (site web) 13/01/2018

If you can fix this, i would genuinely appreciate it.

Ajouter un commentaire
 

Date de dernière mise à jour : 27/11/2015