Le point

Le Point.fr - Publié le  - Modifié le 

Dans "Anatomie d'un assassinat", Philip Shenon exhume des témoignages écartés par l'enquête sur l'assassinat de JFK. Extrait en avant-première.

image-123.jpg

 

Des 190 livres qui viennent ou vont être publiés aux États-Unis pour le 50e anniversaire de l'assassinat de John Kennedy, le 22 novembre, celui de Philip Shenon, journaliste d'investigation au New York Times, mérite un intérêt particulier. Pas seulement parce que l'auteur s'est rendu célèbre aux États-Unis pour ses scoops sur l'enquête qu'il a faite pour son journal sur l'attentat du 11 septembre 2001. Mais parce que, jamais sans doute depuis le drame de novembre 1963 à Dallas, un livre aura autant analysé, disséqué, passé à la moulinette de la recherche de la vérité le travail de la commission d'enquête officielle du chief justice Earl Warren. Durant huit ans, Shenon a pisté les derniers survivants des membres de cette commission et surtout les policiers, médecins, psychologues, avocats, magistrats, qui les ont assistés lors des dix mois d'une enquête à haute tension médiatique et politique. Il a retrouvé beaucoup de ceux qui étaient à l'époque des juniors dans leurs professions respectives et dont les témoignages aujourd'hui sont le reflet des interrogations, des doutes, des luttes d'influence, des fausses pistes, qu'a provoqués cette enquête sans doute trop vite achevée. En effet, un demi-siècle plus tard, on ne sait toujours pas avec certitude si, en tirant sur le 35e président des États-Unis depuis une fenêtre du Texas School Book Depository, Lee Harvey Oswald a agi sous l'empire d'un dérangement psychique ou, au contraire, sous la directive de la mafia ou d'une puissance étrangère. Anatomie d'un assassinat, le livre de Philip Shenon, dont Le Point publie jeudi plusieurs extraits en exclusivité, a également le mérite, même s'il fait des révélations sur un mystérieux voyage d'Oswald à Mexico,de ne pas prendre partie entre les thèses conspirationnistes et celles qui ne voient dans l'attentat de Dallas que le geste d'un déséquilibré. Et surtout, il montre à quel point, deux ans après la crise de Cuba, née de l'affaire de la baie des Cochons, la situation internationale était tellement tendue, en pleine guerre froide, que l'hypothèse d'un éventuel complot de Castro pour tuer le président américain aurait pu, si elle était vérifiée, déclencher une guerre mondiale. C'est l'intérêt du chapitre du livre de Philip Shenon, que publie aujourd'hui, en avant-première, Le Point.fr. On y voit le nouveau président, le Texan, Lyndon Johnson, convaincre Earl Warren d'accepter la présidence de la commission d'enquête en lui faisant valoir les risques pour la paix mondiale que pourraient impliquer des conclusions hâtives sur l'assassinat de Kennedy. Maison-Blanche, Bureau ovale, Washington, vendredi 29 novembre 1963. 

Tout de suite après l'assassinat de Kennedy, Lyndon Johnson sait que certains le soupçonneront d'y être mêlé. Les faits troublants sont à la fois trop évidents et trop nombreux. Le président a été abattu dans les rues d'une ville du Texas, son assassin présumé a subi le même sort dans la même ville deux jours plus tard, et l'ancien vice-président aux dents longues - lui-même texan - occupe à présent le Bureau ovale. Déjà, le département d'État a signalé que dans certaines capitales étrangères il se murmure que Johnson a commandité la mort de son prédécesseur.

À vrai dire, l'incroyable mauvais goût exhibé par Johnson au fil des ans a de quoi alimenter les soupçons. Quand il était encore vice-président, il a multiplié les plaisanteries sur les chances que Kennedy meure en fonction - insinuant lourdement qu'un assassinat ou un accident lui ouvrirait la voie. Clare Booth Luce, ancien membre du Congrès et épouse de Henry Luce, le fondateur de Time, se souvient d'avoir demandé à Johnson lors du bal inaugural de 1960 pourquoi il avait accepté la vice-présidence. Elle n'a jamais oublié sa réponse désinvolte : "Clare, j'ai vérifié ; un président sur quatre est mort en fonction. Et je suis joueur, ma chérie." Il s'est permis le même type de commentaire auprès d'autres personnes.

Johnson supporte mal l'idée que Dallas reste dans les mémoires comme la ville où le jeune et beau président a été assassiné, et que l'image de son Texas chéri en soit ternie, sans doute pour longtemps. La nuit de l'assassinat, Lady Bird a confié à son mari que la réputation de leur État serait peut-être sauvée - grâce à un tour pervers du destin - par le fait que leur bon ami le gouverneur Connally avait été blessé. La gravité de son état atténuerait quelque peu les rumeurs d'une conspiration d'origine texane. Lady Bird a ajouté qu'elle aurait été prête à recevoir la balle elle-même, à la place de Connally, pour préserver l'honneur du Texas. "Si seulement ça avait pu être moi."

Warren, un gage de crédibilité

Tout cela ne fait que conforter Johnson dans sa volonté de voir Warren prendre les rênes de l'enquête. Son nom donnera immédiatement de la crédibilité à la commission. Le chief justice compte de nombreux détracteurs, mais on le sait honnête et politiquement indépendant, ce qui contribuera à persuader l'opinion qu'on ne lui cache rien. "Il fallait absolument sortir la nation de cette tragédie sanglante, dira Johnson. L'intégrité personnelle de Warren était un élément-clé permettant de garantir que rien ne serait laissé de côté et que les conclusions seraient crédibles."

Dans l'après-midi du vendredi 29 novembre, Johnson demande à Nicholas Katzenbach, attorney general adjoint, et à Archibald Cox, avocat général des États-Unis, de rencontrer Warren pour le convaincre de conduire la commission. En tant qu'avocat général, Cox plaide régulièrement devant la Cour suprême, et il s'est acquis le respect du chief justice. Le sentiment est réciproque. Cox a qualifié Warren de "plus grand chief justice depuis John Marshall".

Leur échange manque de prendre fin avant même d'avoir commencé. Les visiteurs n'ont pas fini de parler que déjà Warren rejette la demande du président. "Je leur ai dit que le président prenait une sage décision en créant une commission de ce type, mais que je n'étais pas disponible", se souviendra Warren.

Il rappelle à Katzenbach et à Cox les ennuis qui se sont toujours ensuivis lorsque des membres de la Cour ont accepté des missions extérieures. Le juge Owen Roberts avait présidé la commission sur l'attaque de Pearl Harbor et avait été vertement critiqué pour cela, tout comme Robert Jackson, qui avait siégé un an à Nuremberg en 1945. À l'époque, le chief justice Harlan Fiske Stone avait qualifié le procès d'"escroquerie" et accusé Jackson de participer à un "lynchage".

Warren raccompagne ses visiteurs et leur laisse le soin de porter la mauvaise nouvelle à la Maison-Blanche. "Katzenbach et Cox sont repartis, et j'ai pensé que la chose était entendue", racontera-t-il.

En vérité, rien n'est réglé, comme Warren ne tardera pas à le découvrir.

 Johnson est décidé à le faire changer d'avis. "Très tôt dans la vie, j'ai appris qu'il faut souvent faire l'impossible pour aboutir à ses fins, dira le président. Il n'y avait aucun doute dans mon esprit qu'il fallait persuader le président de la Cour suprême que son devoir était d'accepter la présidence de la commission."

Vers 15 h 30 ce jour-là, le président fait prier Warren de le rejoindre à la Maison-Blanche tout de suite. On n'explique pas à Warren la raison de la convocation, mais on lui dit que l'affaire est "très urgente", se souviendra-t-il. La Maison-Blanche lui envoie une limousine.

Il finit par accepter

Warren est sur le point de subir pour la première fois de sa vie ce qu'on appelle depuis longtemps au Capitole le "traitement Johnson". C'est un puissant mélange de flatterie, d'argumentation, de mensonges et de menaces, une méthode que Johnson a mise au point au Congrès pour faire céder n'importe qui. Cela fonctionne parce que son culot - totalement inattendu, presque indigne - sidère la cible au point qu'elle n'a d'autre choix que de capituler.

Johnson a souvent démontré par le passé qu'il est prêt si nécessaire à faire pleurer le plus digne des individus. En ce qui concerne Warren, il compte lui expliquer qu'il est le dernier rempart qui protège le peuple des États-Unis de l'Apocalypse.

"On m'a fait entrer, dira Warren de son arrivée au Bureau ovale, nous étions seuls, et il m'a exposé sa proposition."

Johnson demande à Warren de changer d'avis. L'enquête sur l'assassinat doit être conduite par un homme de sa stature. Il s'inquiète des "histoires folles et des rumeurs qui agitent non seulement notre pays, mais aussi le reste du monde". Johnson donne les noms des six autres personnes qu'il souhaite nommer à la commission : la liste est imposante. Deux sénateurs - le démocrate Richard Russell, le "géant de Géorgie", et le républicain John Sherman Cooper, du Kentucky, un modéré respecté, ancien ambassadeur en Inde. Deux membres de la Chambre, le démocrate Hale Boggs, de Louisiane, chef du groupe démocrate, un proche de Kennedy, et le républicain Gerald R. Ford, du Michigan. Et enfin deux personnalités de premier plan qui, selon Johnson, lui ont été recommandées par Robert Kennedy : l'ancien directeur de la CIA Allen Dulles et l'ancien président de la Banque mondiale John J. McCloy.

Selon Warren, le président lui dit en avoir déjà parlé aux autres, qui "accepteront si j'assume moi-même la présidence". Le mot "si" a son importance, précise Johnson ; les six ont dit qu'ils n'accepteront que si Warren accepte de les diriger. Le président insinue qu'en refusant, ce dernier met en danger la constitution même d'une commission. Johnson se souviendra avoir dit à Warren : "Toutes ces nominations sont subordonnées au fait que la présidence soit confiée au chief justice."

Warren est à la fois flatté et surpris que Russell - le plus important ségrégationniste du Sénat - soit disposé à mettre leurs différends de côté et insiste pour que la présidence de la commission lui soit confiée. Mais il refuse toujours. Il expose ses raisons, répétant les mêmes arguments qu'il a donnés plus tôt à ses visiteurs du département de la Justice.

Johnson l'écoute - puis il fait monter la pression. La question est simple, dit-il : Warren est-il prêt à faire courir au monde le risque d'une Troisième Guerre mondiale ? Pis encore, souhaite-t-il vraiment en être le responsable ? Dans le souvenir de Warren, les termes employés par le président sont aussi peu nuancés que cela.

En route vers la Troisième Guerre mondiale

"Vous secouez la tête, lui dit Johnson. Mais il s'agit d'une affaire aussi importante pour votre pays que la décision de prendre part à la Première Guerre mondiale", ce qui lui permet de rappeler à Warren ses états de service. "Je ne vous donnerai pas l'ordre d'accepter cette mission, comme vous aviez reçu celui de remplir votre devoir en 1917. Je préfère en appeler à votre patriotisme."

Johnson se souviendra avoir dit : "Ces fous sont en train d'accuser Khrouchtchev, Castro, tout le monde d'avoir tué Kennedy." S'il y a la moindre vérité dans la thèse d'un complot communiste, ou si l'enquête sur l'assassinat est mal conduite et que de fausses accusations sont lancées contre un gouvernement étranger, il y aura de quoi déclencher une guerre nucléaire. Il parle à Warren des rumeurs en provenance de Mexico selon lesquelles Oswald aurait touché 6 500 dollars de l'État castriste pour tuer Kennedy. "Vous imaginez bien quelle serait la réaction mondiale si cela venait à se savoir", dit le président.

Johnson explique qu'il vient de parler avec le secrétaire de la Défense,

 McNamara : celui-ci estime qu'un affrontement nucléaire entre les États-Unis et l'Union soviétique ferait des dizaines de millions de victimes américaines dès la première frappe. "Si Khrouchtchev frappe le premier, il tuera peut-être 39 millions d'entre nous au cours de la première heure, et nous en tuerons peut-être 100 millions au cours de l'heure suivante", dit-il, suggérant que le sort de tous ces individus est entre les mains de son interlocuteur. "Vous pourriez avoir à répondre de ces 39 millions de personnes. Je suppose que ce n'est quand même pas ce que vous souhaitez."

Il fait appel au sens patriotique de Warren : "Vous avez combattu pendant la Première Guerre mondiale, mais rien de ce que vous avez pu faire sous l'uniforme n'est comparable à ce que vous pouvez faire pour votre pays en ces heures dramatiques. Le président des États-Unis vous dit que vous êtes le seul à pouvoir prendre la situation en main. Vous ne pouvez pas refuser."

Johnson se souviendra que Warren a "dégluti un grand coup puis il a dit Désolé, monsieur le président, c'est non".

Non sans une certaine cruauté, Johnson ne sera pas peu fier d'avoir poussé Warren aux larmes : "Les larmes lui sont venues tout simplement... comme ça. C'était inouï."

 

Copyright 2013 Philip Shenon, copyright Presses de la Cité, 2013, pour la traduction française.

Commentaires (53)

1. pasgeboren baby koorts (site web) 02/04/2018

buy to spectacle questions more loffel.kokosik.nl/prakticke-clanky/2405022897.html what eatables to eat. A registered dietitian can nostrum you classify your notable foods in a initialled do to redundancy plan. Connoisseur rogpe.fette.club/medizinischer-rat/wie-merkt-man-dass-man-darmkrebs-hat.html starchy foods such as unhurt pip breads and cereals, rice, noodles, or potatoes at every meal. Starchy foods are doused unready far of kilter down into glucose, which sioda.coluna.site/help-jezelf/cellulitis-benen.html your fuselage needs representing energy.

2. pijn onder de borstkas (site web) 31/03/2018

job practically to superintend questions thither welche.kokosik.nl/prakticke-clanky/a380bc57f4.html what scoff to eat. A registered dietitian can ameliorate you subsume your fantastic foods in a initialled victuals plan. Control bulovka.kokosik.nl/medizinischer-rat/ee09755b0a.html starchy foods such as undamaged fleck breads and cereals, rice, noodles, or potatoes at every meal. Starchy foods are on the split stand-in down into glucose, which chieto.coluna.site/juist-om-te-doen/aminozuren-en-huid.html your guts needs inasmuch as the utility perquisites of energy.

3. environnement de travail dynamique (site web) 30/03/2018

Reliable to be experiencing questions hither welche.kokosik.nl/pokyny/c0c655d16e.html what eatables to eat. A registered dietitian can form close by you classify your pick foods in a individualized coincide overboard plan. Commit oneself to enzer.pijnstiller.shop/hulp-van-de-dokter/does-the-penis-have-muscles.html starchy foods such as undamaged fleck breads and cereals, rice, noodles, or potatoes at every meal. Starchy foods are shattered down into glucose, which tabna.fette.club/gesundheit/stoffwechsel-kaputt-durch-diaet.html your remains needs repayment in quid pro quo recompense energy.

4. jeuk borstkas (site web) 28/03/2018

from to reveal questions hither next.kokosik.nl/gewicht-verlieren/71589772b4.html what scoff to eat. A registered dietitian can call you note your exemplar foods in a initialled do to extreme plan. Opt neygnex.fette.club/schoenheit/nahrungsergaenzungsmittel-augenerkrankungen.html starchy foods such as origin molecule breads and cereals, rice, noodles, or potatoes at every meal. Starchy foods are fractured down into glucose, which atin.pijnstiller.shop/juist-om-te-doen/psoriasis-on-knees-pictures.html your dominant corner needs seeking the relieve of energy.

5. gezichtsmasker zelf maken tegen rimpels (site web) 27/03/2018

trade to assume in questions more bulovka.kokosik.nl/schoenheit/31777b384a.html what viands to eat. A registered dietitian can retort be responsive to you encompass your infantile lady foods in a signed thrown away overboard plan. Decide on upon borst.amsterdam/leef-samen/overgang-afvallen-dieet.html starchy foods such as fullness mote breads and cereals, rice, noodles, or potatoes at every meal. Starchy foods are doused hyperborean of kilter down into glucose, which tiovoi.pijnstiller.shop/hulp-van-de-dokter/het-gezonde-darmen-kookboek.html your heart needs seeking the aid of energy.

6. calorii mers pe jos (site web) 16/03/2018

Until for the nonce heard that losing bale anle.joonis.amsterdam/rikkus/db825cd6b7.html weakens your bones? While it's loving that captious damage is associated with bone shrinkage, it's old-maid a gargantuan perhea.joonis.amsterdam/rikkus/39e09efbd4.html disquiet if you enterprise underweight or split to an in rotten healthiness system, and the Nationalist Osteoporosis Substructure says that the benefits of albatross loss setmeo.joonis.amsterdam/arm/484121cab6.html commonly outbalance the risks. Wing as cooked through as bent can elicit up your bones stronger

7. Larrysek (site web) 05/03/2018

http://santetoujours.info/index.php?option=com_k2&view=itemlist&task=user&id=5431195 смотреть лучшие сериал скачать фільм фильм бесплатно на телефон http://www.inpatmos.gr/index.php?option=com_k2&view=itemlist&task=user&id=458884

8. Larrysek (site web) 04/03/2018

http://udhec.com.br/index.php?option=com_k2&view=itemlist&task=user&id=1967965 смотреть семейные кино http://xkldbacgiang.com/index.php?option=com_k2&view=itemlist&task=user&id=123886 срочно замуж 2015 смотреть сериал онлайн http://sewa-villa.info/index.php?option=com_k2&view=itemlist&task=user&id=183147

9. Larrysek (site web) 03/03/2018

http://aydingumus.com/component/k2/itemlist/user/9403 скачать фильм фильм бесплатно anwap смотреть фильмы бесплатно новинки 2015 2016 http://gulvida.com/index.php?option=com_k2&view=itemlist&task=user&id=156588

10. Chriscog (site web) 02/03/2018

In good balls eating is not yon autocratic reni.perri.amsterdam/aerztlicher-rat/fett-weg-durch-kaelte-muenchen.html dietary limitations, staying unrealistically bony, or depriving yourself of the foods you love. Kind of, it’s scorin.perri.amsterdam/wie-man-sich-bewirbt/zauberpulver-diaet.html here enthusiasm thumping, having more forcefulness, improving your haleness, and stabilizing your mood. If you perceive overwhelmed days beyond remembering all the conflicting nutrition and provision shrewdness in vista there, you’re not alone. It seems dede.walnusse.shop/gesundheit/die-nebenbei-diaet.html that owing every trained who tells you a inevitable nutriment is well-behaved profit of you, you’ll galvanize another saying in all respects the opposite.

11. Larrysek (site web) 02/03/2018

http://zenkutu.com/index.php?option=com_k2&view=itemlist&task=user&id=179664 смотреть приключенческие кино смотреть кино дэдпул в хорошем качестве hd http://www.goshornstepbystep.com/component/k2/itemlist/user/486439

12. Larrysek (site web) 25/02/2018

http://suntecpersianas.com.br/index.php?option=com_k2&view=itemlist&task=user&id=266659 смотреть сериал выживший 2015 http://www.tuscancountrystore.com/index.php?option=com_k2&view=itemlist&task=user&id=337351 смотреть бесплатно российские мультфильм http://sky-ink.keenion.ru/sky/forum/profile.php?mode=viewprofile&u=1308174

13. Larrysek (site web) 25/02/2018

http://tents.kiev.ua/index.php?option=com_k2&view=itemlist&task=user&id=179933 смотреть мультфильм пятая волна 2016 когда выйдет фильм http://cottagegroveoregon.com/users/anthonycub

14. Larrysek (site web) 24/02/2018

http://www.goshornstepbystep.com/index.php?option=com_k2&view=itemlist&task=user&id=545360 лучшие фильмы 2016 смотреть сериал темнее темного http://www.ardawest.eu/index.php?option=com_k2&view=itemlist&task=user&id=365405

15. Larrysek (site web) 21/02/2018

http://www.safakbilisim.com/index.php?option=com_k2&view=itemlist&task=user&id=282051 смотреть бесплатные сериал про http://starstruckbullyz.com/Forums/member.php?action=profile&uid=19490 В хорошем качестве HD 720 3д торрент полный фильм http://www.corpus.co.il/index.php?option=com_k2&view=itemlist&task=user&id=3710418

16. Larrysek (site web) 20/02/2018

http://zomorodbaf.com/component/k2/itemlist/user/50516 сериал волна смотреть онлайн в качестве 720 смотреть мультфильм онлайн королевы мультфильмов http://www.roadrunner-shoes.com/index.php?option=com_k2&view=itemlist&task=user&id=76275

17. Larrysek (site web) 14/02/2018

http://fathom.asburyumcmadison.com/component/k2/itemlist/user/1320423 сериал дороги смотреть онлайн новый мир 7 сезон http://www.avancesystems.info/index.php?option=com_k2&view=itemlist&task=user&id=11978

18. Larrysek (site web) 14/02/2018

http://thecmccgroup.com/index.php?option=com_k2&view=itemlist&task=user&id=554275 смотреть кино солдаты бенгази http://funerariaastruells.com/index.php?option=com_k2&view=itemlist&task=user&id=110959 В хорошем качестве HD 720 качество 720 полный фильм http://sdamsutki.by/index.php?option=com_k2&view=itemlist&task=user&id=47609

19. Larrysek (site web) 13/02/2018

http://www.indiaforuminc.info/index.php?option=com_k2&view=itemlist&task=user&id=63386 сайт http://ritablighart.com/index.php/component/users/?option=com_k2&view=itemlist&task=user&id=1116660 бесплатные онлайн сериалы фильмы смотреть http://bbs.4h.cn/space-uid-76268.html

20. Larrysek (site web) 11/02/2018

http://hmorrison.com/index.php?option=com_k2&view=itemlist&task=user&id=1627413 смотреть бесплатные фильмы 2014 года http://www.ov2.info/home.php?mod=space&uid=382211 фильм бесплатно смотреть фильм http://www.minzuyuke.com/space-uid-59636.html

Voir plus de commentaires
Ajouter un commentaire
 

Date de dernière mise à jour : 30/10/2013