Kennedy : deux films pour une légende

Que reste-t-il  de vraiment neuf à découvrir sur les Kennedy 50 ans après la tragédie ? On pensait avoir tout vu sur cette famille qui raffolait des images et mettait en scène ses péripéties politiques ou amoureuses avec une impudeur assumée  . 
Avec « Dallas, une journée particulière » et « Il n’y a pas de Kennedy heureux », le réalisateur Patrick Jeudy  relève le défi. Il nous offre une nouvelle vision sur l’assassinat du président  américain et nous invite à une immersion totale dans l’ADN d'une sacrée tribu.

Une journée atroce

Air Force One se pose à Dallas, le 22 novembre 1963. Kennedy descend la passerelle en compagnie de Jacky, sa femme. Elle  est vêtue d’un tailleur rose. Dans quelques heures, il sera maculé de sang et l’avion repartira avec le cercueil du président.  
JFK pensait bien que ce périple au Texas pourrait n’être pas de tout repos. Avait-il un pressentiment ? En descendant de l’appareil, il confie à sa femme « Nous arrivons maintenant au pays des dingues ». Ce fut, en effet, une journée folle. Et atroce.

Arrivée à Dallas du président et de sa femme, le 22 novembre 1963
« Dallas, une journée particulière » mêle habilement reportages d’époque, films amateurs , dessins et photos. Nombre de documents sont inédits.  L’efficacité du montage, nerveux et fluide, donne à voir un film haletant. Si l’on regrette certains bruitages,  parfois un peu trop appuyés, le commentaire  est sobre et n’entre jamais en rivalité avec la force des  images. Patrick Jeudy nous prend par les yeux et ne nous lâche plus. "Outre les images de la fondation Kennedy et les reportages des chaines américaines, Il y a les films tournés en super 8 par une quinzaine d’amateurs que nous avons réunis et qui nous permettent de voir quasiment la demie-jeure complète qui précède l’assassinat et cela, c’est vraiment nouveau” précise le réalisateur.
 
Et c’est une réussite ! Nous sommes avec le couple sur le tarmac de l’aéroport, dans la limousine présidentielle, à l’hôpital parmi les médecins affolés et devant le cercueil présidentiel recouvert du drapeau étoilé.
Le film révèle des détails troublants et  pose les bonnes questions.
Aucune précaution particulière n'avait  été prise par la police de Dallas, ville pourtant réputée pour sa violence. Le trajet  n’avait pas été sécurisé dans la ville et les  gardes du corps du président  n’étaient pas au mieux de leur forme. Et pour cause ! Ils avaient fait la fête jusqu'à 5 h du matin !
 

Extrait du film "Dallas, une journée particulière" réalisé par Patrick Jeudy

Le temps est splendide.
La voiture roule à 17 km/h. Kennedy est souriant,  plutôt rassuré sur l’accueil qui lui est fait. Le film pose plusieurs questions troublantes et qui n'ont jamais eu de réponse :  Qui est cet homme mystérieux qui ouvre tout à coup son parapluie ? Est-ce pour donner un  signal ? Et ce cubain qui brandit le poing au passage du véhicule et qu’on ne retrouvera jamais ?
Nombre de pistes ont été explorées et l'examen critique de celles-ci, faute de preuves irréfutables,  ont alimenté les théories de la conspiration.
La première balle avait atteint le président à la gorge. La seconde, image 313 du film de Zapruder, fait éclater le crâne de JFK
Quand le 1er coup de feu  touche le président à la gorge,  sa garde rapprochée  pense à un pétard ou à la quinte bruyante d'un vieux moteur.
Une deuxième balle touche le gouverneur Connally, assis à l’avant, à droite du chauffeur.   Jackye s’écrie  : « Mon Dieu, ils ont tué mon mari. ! ». Elle tente de récupérer un morceau du crâne de son mari tombé sur le coffre de la limousine mais le garde du corps, craignant d'autres coups de feu, repousse l'épouse du président sur le siège arrière.. Et dans le trajet qui emmène le couple  à l’Hôpital de Parkland, elle dira avoir tenu dans ses mains la cervelle de son mari.
La suite est hallucinante.  
Le 22 novembre 1963, à 17h30, dans l’avion présidentiel, le vice-président JOHNSON Lyndon B. prête serment et devient le 36ème président des Etats-Unis, en présence de Jackie Kennedy.
Il faut voir ce film qui nous dévoile ensuite les instants qui ont suivit l’annonce du décès.  Il y a la solitude brutale  de cette première dame des Etats-Unis,  désormais veuve,  et qui semble tout à coup encombrante dans le paysage où grouillent  agents spéciaux et  reporters fiévreux,  il y a aussi le coup de force des services  secrets pour récupérer la dépouille du président et qui, pour obtenir la docilité du personnel soignant, sortent leur arme de service et menacent les médecins texans qui refusent d’obtempérer,  et puis encore  la fébrilité  suspecte de Lindon Johnson qui exige de  prêter serment  et s’empresse  d’endosser  ses nouveaux habits de président  sans aucune décence pour la jeune veuve à ses  côtées….. Et puis… »Dallas, une journée Particulière »  s’apprécie comme une gourmandise historique .  Et notre stupéfaction se renouvelle à chaque vision.

Le clan Kennedy (presque) au complet
"Il n’y a pas de Kennedy heureux »

Approche radicalement différente pour le second film.
Cette fois, l’auteur à choisi de nous dévoiler ce que fut  vraiment la famille Kennedy. Il nous explique pourquoi il n’y a pas de « malédiction » particulière et remonte le fil de cette destinée depuis l’ascension de Joseph, le patriarche de la tribu. Une voix off, celle d’une gouvernante imaginaire, nous fait découvrir l’âme de cette famille,  et quelle famille ! Affamée de pouvoir et corsetée dans un égoïsme criminel.. Patrick Jeudy, le réalisateur affirme : "Les enfants, ce sont vraiment les victimes de la famille Kennedy. Ce sont les sacrifiés. Parmi eux, très peu ont fait quelque chose de leur vie. Ils se sont perdus dans la drogue, dans l’alcool…”
Le psychanaliste Gerard Miller signe ici le texte  lu par cette voix. Et ses mots parviennent à réussir une introspection surprenante. Tout s’éclaire soudain. Devant tant d’intelligence  et de finesse on ne peut que s’incliner. La communion des mots avec les séquences produit un effet saisissant.
Les Kennedy dans les années soixante, c’était l’image de la richesse, du bonnheur et le clan personnifiait à lui tout seul le rêve américain. « l'important est que les Kennedy ressemble à l'image que les américains se faisaient d’eux » analyse pertinemment le film.

D’origine irlandaise, le père, Joseph Kennedy, dit « Jo » est l’architecte de cette réussite. Manipulateur sans scrupule, ses fils sont ses pur-sang. Et il est le maitre d'un  haras qui compte neuf enfants. Ce grand  boursicoteur, pro nazi,  ex ambassadeur des Etats Unis à Londres (en 1938) est immensément riche. Il échafaude une stratégie pour que son fils ainé, Joseph Patrick Kennedy Jr accède au pouvoir suprême. Mais la mort emporte le jeune soldat au cours d'une opération aérienne lors de la seconde guerre mondiale. Le patriarche reporte alors ses espoirs sur John, le second. C'est lui  qui réalisera ses rêves de puissance.
Une stratégie, certes gagnante mais à quel prix ?  « Les petits Kennedy ont passé leur enfance à enterrer les leurs. et à célébrer leur mort dans des cérémonies à répétition »  appuie Claude Miller. Le grand mérite du film de Patrick Jeudy est de nous présenter et représenter la solitude des enfants de John et de Bob, l’autre frère et cette solitude  fut immense. Comme le dit le commentaire :
« Les Kennedy ont élevé leurs enfants sur des tombes sans jamais répondre aux questions que ces tombes leur posait » 

Funéraille de JFK le 25 novembre 1963. Le président sera enterré au cimetière national d'Arlington.

Gouvernantes et gardes du corps se succédaient au chevet des bambins.
Pendant que le monde enviait ces gosses dans les jambes de leur père au sein du bureau ovale, les jolies petites têtes blonde, elles, auraient tout donné pour avoir plus d’attention et  un supplément de câlins. Enfants sacrifiés sur l’autel du pourvoir. Comme ils étaient malheureux de ne pas comprendre ce que signifiait ces cortèges de limousines noires,  cette nuée d’agents  toujours nerveux, toujours  inquiets et qui vibrionnaient autour d’eux. Mais  On ne leur parlait pas. On ne leur disait rien sinon de bien sourire à la caméra des actualités.
Le film affirme que Caroline et John John furent, à cette époque,  les enfants les plus photographiés  du monde. Ils furent surtout parmi les plus seuls. Atrocement. Des gosses de riche perdus dans  un incessant ballet de gouvernantes et de cousins.  Enfants que l'on tient prudemment  à l’abri des frasques de leur père. "Sa mort a peut être empêché le discrédit pronostique Patrick Jeudy. Il y avait en effet beaucoup d’affaires (ses liens avec le milieu, ses histoires avec les femmes etc.)  qui éclataient au moment où il est mort.” La brèche du silence se fissurait. Et le réalisateur de rappeler un épisode épouvantable concernant Philip Graham, directeur du Washington Post et Président du conseil de Newsweek :” Ce soutien important des Kennedy et ami intime du vice-président Johnson est un jour monté à moitié ivre sur une scène lors d’un meeting. Il s’est mis à déballer toutes les histoires glauques sur Kennedy. On est venu le chercher. Dans la nuit, il était dans un avion en provenance de Washington. Il s’est retrouvé interné immédiatement.  Et il s’est suicidé quelques temps après. La raison d’état, chez les Kennedy, à peut-être poussé cet homme au suicide…
Après le drame à Dallas,  le film nous apprend que ce fut la gouvernante qui fut obliger d’annoncer aux enfants, la mort dans l’âme, le décès de leur père. Et le lendemain de l’enterrement , la famille fêtera les anniversaires de Caroline et de John John comme si de rien n’était. Ou presque. A la maison, défense est faite, désormais,  d’évoquer ce papa qui ne reviendra plus.

Commentaires (63)

1. puistjes zwangerschap (site web) 02/04/2018

simpleton to contain questions involving rubrum.borst.amsterdam/juist-om-te-doen/puistjes-en-tandpasta.html what foodstuffs to eat. A registered dietitian can alleviate you classify your preferred foods in a signed acquiesce in overboard plan. Make up upon pijnstiller.shop/online-consultatie/muggenallergie-behandeling.html starchy foods such as totality nap breads and cereals, rice, noodles, or potatoes at every meal. Starchy foods are on the glimmer down into glucose, which aran.coluna.site/handige-artikelen/stoppen-van-diarree.html your remains needs conducive to energy.

2. garneuhync (site web) 26/03/2018

Быстрый ответ, признак ума :)

---
Это очень ценная штука fifa 15 c таблеткой скачать торрент, скачать fifa 15 управление и скачать взломанную фифа 15 на пк fifa 15 moddingway 16 17 скачать торрент

3. Larrysek (site web) 14/03/2018

http://gntaskas.gr/index.php?option=com_k2&view=itemlist&task=user&id=20380 В хорошем качестве HD 720 смотреть онлайн качество полный фильм http://connectxhealthware.com/component/k2/itemlist/user/141216 vkdiz ru смотреть фильм бесплатно http://lockoffcupclash.com/index.php?option=com_k2&view=itemlist&task=user&id=609207

4. Steveseree (site web) 14/03/2018

Coextensive with without counting calories most overweight people taisio.dikkestop.amsterdam suffer on the eve of you can go around fewer calories on quiet carb. Sugar and starch may augment your hungriness, while avoiding them may lowering your stomach to an okay level. If your partition fipix.dikkestop.amsterdam wants to suffer with an filch across hundred of calories you don’t sine qua non to arse counting them.

5. Larrysek (site web) 10/03/2018

http://www.koukasportsacademy.com/index.php?option=com_k2&view=itemlist&task=user&id=260468 смотреть русские кино про войну http://famouskidz.com/component/k2/itemlist/user/562563 начав смотреть сериал http://samafrz.ac.ir/component/k2/itemlist/user/77994

6. electrostimulator muscular pareri (site web) 07/03/2018

Until now heard that losing overlay pasca.joonis.amsterdam/edu/0dd6a454dd.html weakens your bones? While it's committed that millstone extinction is associated with bone wasting, it's no greater than a corpulent sticon.joonis.amsterdam/rikkus/6ee18ae14b.html uneasiness if you enrich underweight or be beneficial an portentous regimen, and the Governmental Osteoporosis Substructure says that the benefits of herds casually anle.joonis.amsterdam/arm/eb70b842d8.html in the strength outbalance the risks. Combining charge can plucky your bones stronger

7. Larrysek (site web) 02/03/2018

http://partphoto.com/home.php?mod=space&uid=127824 новое мультфильм 2015 года смотреть бесплатно онлайн http://www.goshornstepbystep.com/index.php?option=com_k2&view=itemlist&task=user&id=554190 брянск http://pimpyourbike.hu/index.php?option=com_k2&view=itemlist&task=user&id=4220

8. Cliftonbroms (site web) 28/02/2018

as superbly the three in the Stanford den suvit.online/anweisungen/sehr-wenig-essen-und-trotzdem-kein-gewichtsverlust.html can state in to two shakes of a lamb's trumped up disappearance as marvellously as craven shrinkage and around, as a skinny 2007 in leisure, and guiji.walnusse.shop/schoenheit/purin-stoffwechselerkrankung.html that it is putting the finishing touches on a solemn on the other side of showing that subjects on a genetically matched aliment exhausted more axpe.suvit.online/informationen/metabolic-erfahrungen.html pass from than did those on a equal mob fits all fixed carb diet.

9. Cliftonbroms (site web) 27/02/2018

additionally to the three in the Stanford study meiry.perri.amsterdam/schoenheit/die-besten-diaetpillen-im-test.html can workers to assets on one's deathbed as hill-billy as stoutness restaurant retard and advancement, as a limited 2007 on start, and walnusse.shop/gesundheit/gute-und-schlechte-darmbakterien.html that it is putting the finishing touches on a look into showing that subjects on a genetically matched viands belatedly more orol.perri.amsterdam/gesundheit/dj-soost-abnehmen.html oscillate than did those on a bromide dimensions fits all disgusting carb diet.

10. AlbertAcuct (site web) 25/02/2018

Earn on binary options
forex market

11. AlbertAcuct (site web) 24/02/2018

Earn on binary options
bitcoin purse

12. AlbertAcuct (site web) 24/02/2018

Earn on binary options
futures trading

13. Larrysek (site web) 24/02/2018

http://perfectstormmoments.com/index.php?option=com_k2&view=itemlist&task=user&id=699240 смотреть фильм хороший год 720 http://www.ggtravel.co.za/index.php?option=com_k2&view=itemlist&task=user&id=80698 мультфильм быстрейший смотреть онлайн http://psila.gr/index.php?option=com_k2&view=itemlist&task=user&id=300993

14. Larrysek (site web) 24/02/2018

http://wingchun.pe.hu/index.php?option=com_k2&view=itemlist&task=user&id=3994 3 2 фильм смотреть онлайн смотреть фэнтези 2016 полный фильм http://vwanglaw.com/index.php?option=com_k2&view=itemlist&task=user&id=523587

15. Michaelnuara (site web) 22/02/2018

Losing consequence is hard. Losing value and alen.richtig.amsterdam/heller-kopf/eft-abnehmen-06790.html then keeping it skint is open harder. Gallimaufry of studies lyric minimal that eternal sortie bias alen.richtig.amsterdam/gesunde-haut/schnell-abnehmen-nulldiaet-85672.html is not a myth. Achievement some of the 57 research-backed commons, limber up, and lifestyle tips axpe.suvit.online/handliche-artikel/kalorienmenge-beim-abnehmen.html that be modelled after into your on the knuckles, and improve heedfulness of the pounds start to attain off. That means if you escapade breakfast, you'll be more tempted via bad-for-you snacks later in the day.

16. Larrysek (site web) 18/02/2018

http://almaaks.kz/index.php?option=com_k2&view=itemlist&task=user&id=304166 В хорошем качестве HD 1080 camrip смотреть онлайн полный фильм http://metod-rmc.kz/index.php?subaction=userinfo&user=ProuslugiKr смотреть кино 13 часов солдаты бенгази http://www.fidiark.it/index.php?option=com_k2&view=itemlist&task=user&id=157710

17. Larrysek (site web) 15/02/2018

http://laroccaministries.com/component/k2/itemlist/user/232417 смотреть онлайн сериал в хорошем качестве люди смотреть мультфильмы онлайн http://www.eccp.cn/index.php?option=com_k2&view=itemlist&task=user&id=273582

18. Larrysek (site web) 11/02/2018

http://tecnomyl.com.mx/index.php?option=com_k2&view=itemlist&task=user&id=124452 В хорошем качестве HD 1080 imdb полный фильм скачать торрент файл http://www.archsurance.com/index.php?option=com_k2&view=itemlist&task=user&id=572874

19. Larrysek (site web) 08/02/2018

http://bsonlab.com/component/k2/itemlist/user/434895 фильм бесплатно скачать фильм полный версия http://www.m-point.it/index.php?option=com_k2&view=itemlist&task=user&id=413811 смотреть мультфильм 30 свиданий http://ta-ng.com/index.php?option=com_k2&view=itemlist&task=user&id=1592105

20. Asfalt93Sek 07/02/2018

работа по благоустройству в краснодаре
краснодар благоустройство территории
краснодар благоустройство города
мку управление коммунального хозяйства и благоустройства мо г краснодар
компании по благоустройству краснодар

----------------------
http://благоустройство-краснодар.рф/

Voir plus de commentaires
Ajouter un commentaire