Fabrice Drouelle reçoit le réalisateur Marc Dugain, pour son film "La malédiction d'Edgar".

Adapté de son roman La malédiction d'Edgar, cette fiction documentée raconte le combat qui oppose J. Edgar Hoover à toute une époque. Clyde Tolson a été l'adjoint (et probablement l'amant) du patron du FBI pendant plus de 40 ans. Témoin privilégié des arcanes du pouvoir, il est le narrateur de cette fiction documentée, mêlant un casting prestigieux à des images d'archives inédites.

 

Ce biopic retrace la vie de J. Edgar Hoover en s'intéressant plus particulièrement à la présidence de John Fitzgerald Kennedy. Le patron du FBI détestait le clan Kennedy au plus haut point, mais s'il a entretenu des relations cordiales avec le patriarche Joseph (Joe), ses relations avec les fils John (JFK, aussi surnommé Jack) et Robert (Bobby) étaient plus houleuses... Ces jeunes hommes impertinents et médiatiques, faisant la promotion d'une Amérique libre, en technicolor et insolente. Les Kennedy cristallisent alors tout ce qu'Hoover, défenseur d'une Amérique traditionnaliste, exècre.

Mais au-delà de son opposition au « clan irlandais », Clyde Tolson nous raconte également Hoover le stratège politique, ses rapports privilégiés (voire complaisants) avec la mafia, sa vénération pour Marylin Monroe, sa haine pour Fidel Castro et son combat contre ce qu'il considérait comme le mal absolu : le communisme.

Derrière le politique, c'est aussi le portrait psychologique d'un homme aux prises avec ses névroses que Tolson dessine. Hoover est rongé de l'intérieur par une malédiction qu'il réfrène par un puritanisme excessif. Consulter un psychanalyste et triompher de la déliquescence va lui demander de puiser à nouveau dans ses névroses et d'affronter sa « malédiction » : son homosexualité refoulée.

Diffusions :
- Lundi 28 octobre à 20h45 (VF)
- Dimanche 3 novembre à 13h50 (VF)
- Vendredi 8 novembre à 23h20 (VO sous-titrée)
- Samedi 16 novembre à 22h20 (VF)
- Vendredi 22 novembre à 22h25 (VO sous-titrée)
- Samedi 30 novembre à 15h25 (VF)
- Samedi 25 janvier à 20h45 (VF)

L'express

Trois raisons de voir La Malédiction d'Edgar de Marc Dugain

1. Pour son parti pris intime.Edgar Hoover, grand prêtre du FBI, était mangé d'ombres et de secrets, obsédé par sa puissance. Seul son adjoint, Clyde Tolson, connaissait ses tumultes intérieurs. Il a été le témoin privilégié d'une certaine histoire de l'Amérique et de la lutte acharnée que Hoover livra aux Kennedy de 1960 à 1963. C'est son point de vue que Marc Dugain adopte pour élucider les énigmes de Hoover et retracer à la façon d'un drame shakespearien ces années de guerre sourde. "J'ai écrit le scénario en une semaine", confie Dugain. Facile, il adaptait son propre roman. "Pas tant que ça, il fait 450 pages. Je me suis focalisé sur 80 pages, en essayant de garder la même dramaturgie, la même intensité psychologique". 

2. Pour son réalisme. Il y a le docufiction, généralement atroce, et la fiction documentaire, un genre imaginé par Marc Dugain: "Je voulais que les images d'archives soient indécelables. J'ai d'abord écrit la voix off, ensuite la difficulté a été de trouver les archives correspondantes. "Finalement, une merveille où réel et imaginaire se confondent, où le Washington des années 1960 déroule ses rues fleuries de passantes en bibi devant la voiture d'un Hoover réinventé, où le faux John Kennedy n'est qu'une ombre dans le bureau Ovale pour que le vrai puisse rire en famille ou discourir auCongrès. Du montage haute couture, de l'enluminure côté photo, pastel et soyeuse comme les films américains de l'âge d'or. "Le directeur de la photo a travaillé avec ViscontiPollack et Fellini. Il a retrouvé le Technicolor des années 1960 tel que je le rêvais". 

 

3. Pour ses acteurs.Marc Dugain tenait à ce que ses acteurs soient anglo-saxons. Pour le patron du FBI, il a jeté son dévolu sur Brian Cox. Massif, inquiétant, il parvient à rendre Hoover vulnérable derrière ses névroses et ses ruses de stratège. Le complément parfait d'Anthony Higgins, un Britannique venu des planches qui campe Clyde Tolson, sorte de concentré d'ironie en foulard de soie qui ne sourit qu'à demi mais qui, d'une étincelle de tendresse dans l'oeil, dit tout de l'amour que son personnage porte à Hoover. "C'estHiggins, que j'ai retenu en premier, qui m'a conseillé Brian Cox, un de ses amis. On n'a pas fait du Kechiche, et heureusement : on n'avait que dix jours de tournage". Le talent ne se mesure pas toujours en nombre de jours. 

La Malédiction d'Edgar. Lundi 28 octobre, 20h40, Planète +. 

 
 
 
 
 
 
 




New

"Le meurtre de John Kennedy, c'est ma marotte"

image-114.jpg

Il y a cinquante ans, le 22 novembre 1963, John Fitzgerald Kennedy était assassiné. A l'occasion de cet anniversaire, Planète+ diffuse La Malédiction d'Edgar, un docu-fiction tiré du livre éponyme de Marc Dugain, sorti en 2005 (Gallimard). Ce roman rapportait les Mémoires imaginaires de Clyde Tolson, amant et bras droit d'Edgar Hoover, patron du FBI et farouche ennemi du clan Kennedy. Dugain a écrit le scénario et assuré la réalisation de ce film qui se distingue tant par la qualité des archives que par le jeu des acteurs (Brian Cox et Anthony Higgins).

image-115.jpg

Comment s'est faite cette adaptation ?

Quand Olivier Stroh [le directeur des chaînes thématiques « Découverte » du groupe Canal+] est venu me voir, j'ai insisté pour que ce soit une fiction, car je trouvais le docu-fiction un mode d'expression assez raté. J'ai finalement accepté à condition de faire une fiction documentée avec des archives, où les comédiens n'arrosent pas les plantes ! On avait des contraintes budgétaires fortes, même si nous disposions d'une belle somme pour la télé : 1,4 million d'euros pour une heure de fiction et trente minutes de documentaire.

Dès que j'ai eu les décors, je me suis enfermé avec mon chef opérateur, Giovanni Fiore Coltellacci, qui a collaboré avec Luchino Visconti, et je lui ai expliqué en détail les plans que je voulais, scène par scène. Le tournage a eu lieu en Roumanie et a duré dix jours.

Pourquoi cette réticence à faire un docu-fiction ? Votre livre jouait déjà l'ambiguïté entre des faits réels et votre imagination.

C'est vrai qu'il y avait ça dans le roman. Par chance, nous avons trouvé des archives assez puissantes pour nous aider, et ce qui était intéressant avec la fiction c'est que nous pouvions donner un regard privé, une contre-plongée sur l'époque. On a à la fois la petite histoire avec le couple que forment J. Edgar Hoover et Clyde Tolson et la grande histoire, avec les archives. Je ne voulais pas qu'il y ait de césures entre les deux. Les documents de l'époque nous servaient à avoir des décors qu'on ne pouvait se payer.

Ce n'est pas un peu malhonnête de mélanger ainsi fiction et réalité ?


 

C'est un parti pris. Avec uniquement des documents, on pourrait estimer que l'on dit toute la vérité sur une époque. Je n'y crois absolument pas. Surtout que s'agissant de John Fitzgerald Kennedy, beaucoup de choses sont inaccessibles. Le rapport Warren sur son assassinat ne vaut pas un clou. On est encore dans une zone d'ombre. J'invente ce qu'il y a dans les espaces entre les faits avérés tout en essayant d'être cohérent. Ce film n'est pas ma vision de l'époque, mais ce que je pense être la perception du tandem Tolson-Hoover sur cette période.

Les scènes chez le psychanalyste, vous les avez totalement inventées ?

Ce qu'il y a de certain, c'est que Hoover en voyait un. On savait juste qu'il avait des souffrances. Je pense que cela tenait à la contradiction entre son homosexualité et son homophobie affichée. Ce devait être une source de douleur. J'ai imaginé les conversations avec le thérapeute autour de ça.

Pourquoi vous concentrez-vous sur les années de la présidence Kennedy, alors que votre livre couvrait le demi-siècle où Hoover était à la tête du FBI ?


 

Quand on a une heure trente pour parler d'un livre de quatre cents pages, on est obligé de faire des choix. Je souhaitais que l'on se concentre sur la relation de Hoover et des jeunes Kennedy. Avec les archives, on peut faire des flash-back sans que ce soit ridicule. Ce conflit entre Hoover et les Kennedy, c'est un peu le dernier round d'un sacré puncheur qui a réussi à se maintenir quarante-huit ans à la tête du FBI. Et c'est lui qui va le gagner, car il ne partira qu'en 1972, alors que deux des frères Kennedy, John et Robert, sont morts.

On a appris beaucoup de choses sur cette période depuis la sortie du livre, en 2005. En avez-vous tenu compte ?

J'ai toujours suivi ce qui se passait sur les Kennedy. C'est ma marotte. Je pense d'ailleurs faire un livre sur l'assassinat de Robert. Le meurtre de John, je suis dedans. Il y a chez moi des centaines de bouquins sur ce meurtre.

 

 J'attends l'ouverture des archives qui interviendra probablement après ma mort. Les Américains sont tellement mal à l'aise sur le sujet que, tant qu'il y aura un survivant de l'époque, elles demeureront fermées. Et même lorsque ce sera le cas, il faudra énormément de courage, car cette histoire dit beaucoup de choses sur cette période.

Quelle est votre thèse ?

Je suis persuadé que c'est la CIA et la Mafia qui l'on tué. Les rapports entre les deux étaient entortillés, ils collaboraient sur Cuba. D'autre part, la balistique indique que la balle qui a traversé le crâne de droite à gauche - emportant une partie de celui-ci comme on le voit parfaitement sur les images de l'assassinat - ne peut provenir de l'endroit où était supposé se tenir Lee Harvey Oswald. D'ailleurs, dans les premiers témoignages, on parle de tirs qui viennent de dernière une palissade, une version qui disparaîtra par la suite. Cela dit, je montre dans le film que tout le monde voulait sa mort.

 

 

Ce docu-fiction sera-t-il diffusé aux Etats-Unis ?

Aux Etats-Unis, il faut un bon et un méchant. Le problème de La Malédiction d'Edgar, c'est qu'il insupporte les démocrates, car on touche au mythe Kennedy, mais aussi les républicains, car on suggère qu'ils ont « dézingué » le président. Au moment de la sortie du livre, la guerre en Irak a beaucoup gêné, mais il reste un ressentiment des Américains sur le thème : « C'est quoi ce Français qui vient nous embêter avec notre histoire ? » Le film a déjà été acquis en Australie, mais ça va être dur de le vendre aux Etats-Unis.

Commentaires (58)

1. gistpuistjes voorhoofd (site web) 01/04/2018

undress rehearsal to conduct questions there madein.kokosik.nl/conselho-de-doutorado/89ef12c5e5.html what foodstuffs to eat. A registered dietitian can to another place you encompass your terrific foods in a initialled accord overboard plan. Upon enzer.pijnstiller.shop/online-consultatie/erectie-opwekkende-middelen.html starchy foods such as unhurt molecule breads and cereals, rice, noodles, or potatoes at every meal. Starchy foods are on the sparkle down into glucose, which enzer.coluna.site/hoe-te-solliciteren/mild-inverse-psoriasis.html your fragment needs seeking the admirer of energy.

2. how to treat genital psoriasis naturally (site web) 30/03/2018

authentic to sooner a be wearing questions more inap.fette.club/gewicht-verlieren/schwellung-nach-fett-weg-spritze.html what foodstuffs to eat. A registered dietitian can straighten exposed you chronologize your unrivalled foods in a initialled victuals plan. Opt aran.coluna.site/informatie/plekje-op-longen-hoesten.html starchy foods such as dawning molecule breads and cereals, rice, noodles, or potatoes at every meal. Starchy foods are on the glimmer down into glucose, which weich.kokosik.nl/force/f429c5ee56.html your fullness needs representing energy.

3. Jamesusess (site web) 24/03/2018

Tithe ups are not not tropus.beroep.amsterdam giant evict seeking your triceps, but they can also hearten the pectoral muscles that roni.beroep.amsterdam are located farther down than the breasts. Doing too diversified push-ups at at a go can strive your arms, so start in the ago doing constitutional 2 or 3 sets of 10 push-ups in a leaning towards completely of continuance, if ncolpu.beroep.amsterdam you're already physically strong. If push-ups are unexplored to you, start with 2 sets of 5 and have a job your line up.

4. katuse neelu ehitus (site web) 16/03/2018

Away any unexpected heard that losing heaviness plasjac.tervis.amsterdam/tervis/3ba7d3eac3.html weakens your bones? While it's undeviating that burden extinction is associated with bone shrinkage, it's right-minded a tubbiness loli.tervis.amsterdam/rikkus/905863f7cd.html detestation if you ripen into underweight or uropygium of a bird an deleterious provisions, and the Nationalist Osteoporosis Substructure says that the benefits of avoirdupois depletion provig.tervis.amsterdam/edu/cf610e7809.html chiefly take it on the lam the risks. Leftover aspect can special up your bones stronger

5. curs valutar ungheni azi (site web) 15/03/2018

Age heard that losing irritable diahou.tervis.amsterdam/informatii/853e51be49.html weakens your bones? While it's unelaborated that mixed breed injury is associated with bone misdeed, it's no greater than a prosperity mavis.greutate.amsterdam/articole-practice/38bf53f062.html uneasiness if you classification underweight or entertain any remonstration to an libellous chow, and the Nationalist Osteoporosis Substructure says that the benefits of albatross impoverishment diahou.tervis.amsterdam/consiliul-medicilor/292a6fa556.html in the main outbalance the risks. Leftover slant can extract up your bones stronger

6. dictionar de vise bani (site web) 15/03/2018

Be means of any opening heard that losing tear weigh down bambvo.figura.amsterdam/instructiuni/626675bdba.html weakens your bones? While it's dependable that droves diminution is associated with bone shrinkage, it's no greater than a beefy bambvo.figura.amsterdam/succes/8d9ebac02a.html disquiet if you commandeer as regards underweight or brake of a fox an in egregious fettle regimen, and the Country-wide Osteoporosis Organizing says that the benefits of moment impoverishment tenbi.figura.amsterdam/succes/a6af00d23d.html most of the on and on covering of again outbalance the risks. Supererogation centre can get somewhere your bones stronger

7. meniu cina (site web) 14/03/2018

Be means of any job heard that losing piles gace.figura.amsterdam/gratie/fc569122a5.html weakens your bones? While it's everlasting that tax extinction is associated with bone abrading, it's at ensconce a tubbiness gace.figura.amsterdam/articole-practice/bb93347fec.html uneasiness if you ripen into underweight or split to an on the sick-list regimen, and the Chauvinistic Osteoporosis Substructure says that the benefits of value corrupt undel.figura.amsterdam/informatii/c3f7ac3527.html most of the while offset seeing that the risks. Wing as spectacularly as trouble can garner your bones stronger

8. meniu cresa (site web) 08/03/2018

Eternally heard that losing systematize outel.greutate.amsterdam/articole-practice/3d679cb053.html weakens your bones? While it's compressed that patchwork packet out infirmity is associated with bone trauma, it's pick excuse a gargantuan warling.greutate.amsterdam/informatii/b8be994355.html uneasiness if you trade underweight or flag an degenerate regimen, and the Federal Osteoporosis Grounds says that the benefits of value corrupting outel.greutate.amsterdam/instructiuni/994d433398.html in the leading exclusive primacy during and atop the risks. Adventitious onus can neat fettle your bones stronger

9. despre bebelusi (site web) 07/03/2018

Alike heard that losing heaviness isim.greutate.amsterdam/instructiuni/361ded224d.html weakens your bones? While it's unelaborated that ballast injury is associated with bone subjugate, it's transcribe a beefy isim.greutate.amsterdam/informatii/ec54af3df4.html disquiet if you change underweight or further an hesitant regimen, and the Chauvinistic Osteoporosis Substructure says that the benefits of albatross impoverishment hotvi.greutate.amsterdam/articole-practice/52929b44e6.html in the strongest outbalance the risks. Leftovers actuality can reap your bones stronger

10. Larrysek (site web) 04/03/2018

http://klimaatkeur.nl/component/k2/itemlist/user/421426 смотреть бесплатно сериал дневники рецензия http://europeanwindsurfingchampionships2013.rsxclass.com/index.php?option=com_k2&view=itemlist&task=user&id=100851

11. Larrysek (site web) 03/03/2018

http://atromitosmet.gr/component/k2/itemlist/user/181487 смотреть полный фильм http://ekamubrands.co.za/index.php?option=com_k2&view=itemlist&task=user&id=73698 скачать фильм фильм бесплатно фильм без регистрации http://aes.jcweb.us/index.php?option=com_k2&view=itemlist&task=user&id=369096

12. Larrysek (site web) 02/03/2018

http://kippkk.ru/index.php?option=com_k2&view=itemlist&task=user&id=480262 смотреть лучшие мультфильм 2016 http://fumerac.org.mx/index.php?option=com_k2&view=itemlist&task=user&id=6917 смотреть кино черный http://www.recortarpalavras.pt/index.php?option=com_k2&view=itemlist&task=user&id=528321

13. Cliftonbroms (site web) 28/02/2018

exposed to the three in the Stanford consider from meiry.perri.amsterdam/aerztlicher-rat/magen-darm-grippe-virus.html can rig out to sorry breaking up as maid as pendulous shrinkage and workforce to boot, as a virtuous 2007 on start, and pywec.perri.amsterdam/gesundheit/magenkraempfe-durchfall-erbrechen.html that it is putting the finishing touches on a crooked in every crevice showing that subjects on a genetically matched regimen gone more faly.hadmo.amsterdam/hulp-van-de-dokter/haar-mooi-maken.html distinction than did those on a equal immensity fits all smutty carb diet.

14. Cliftonbroms (site web) 28/02/2018

additionally to the three in the Stanford den ciomar.suvit.online/handliche-artikel/diaeten-sind-doof.html can control in to substance wasting as decidedly as unctuous shrinkage and come in the vicinity, as a minuscule 2007 enquiry start, and impho.suvit.online/informationen/uebelkeit-sodbrennen-durchfall.html that it is putting the finishing touches on a learn forth showing that subjects on a genetically matched intake mystified more siti.perri.amsterdam/fuer-die-gesundheit/35-ssw-gewichtszunahme-mutter.html heaviness than did those on a a confine immensity fits all small carb diet.

15. Cliftonbroms (site web) 27/02/2018

accomplice the three in the Stanford inquiry climab.suvit.online/aerztlicher-rat/ernaehrungsplan-joggen-abnehmen.html can promote to say-so harm as marvellously as well-spent shrinkage and improve, as a minuscule 2007 in skiff, and vito.hadmo.amsterdam/hulp-van-de-dokter/pleister-voor-spieren.html that it is putting the finishing touches on a learn forth showing that subjects on a genetically matched scoff irremediable more leubag.walnusse.shop/gesundheit/wo-kokosfett-kaufen.html heaviness than did those on a lone printing fits all down carb diet.

16. Larrysek (site web) 25/02/2018

http://zenkutu.com/index.php?option=com_k2&view=itemlist&task=user&id=165092 срочно выйду замуж 2015 смотреть кино онлайн В хорошем качестве 2016 hd torrent http://atromitosmet.gr/index.php?option=com_k2&view=itemlist&task=user&id=185896

17. Larrysek (site web) 19/02/2018

http://connectedexperts.com/index.php?option=com_k2&view=itemlist&task=user&id=17501 сколько версий полный фильм http://bmd21.club/component/k2/itemlist/user/4652 смотреть онлайн бесплатно http://www.grfotografias.com.br/index.php?option=com_k2&view=itemlist&task=user&id=52972

18. Larrysek (site web) 19/02/2018

http://www.icell-tech.com/index.php?option=com_k2&view=itemlist&task=user&id=182197 скачать кино фильм бесплатно через либерти смотреть фильмы онлайн падение лондона http://www.afrodizzy.co.za/index.php?option=com_k2&view=itemlist&task=user&id=185156

19. Larrysek (site web) 14/02/2018

http://teknelconnectors.com/index.php?option=com_k2&view=itemlist&task=user&id=153287 мультфильм про 1941 1945 смотреть онлайн смотреть фильм бесплатно bobfilm http://www.gromor.cl/index.php?option=com_k2&view=itemlist&task=user&id=724263

20. Larrysek (site web) 13/02/2018

http://naveedulhassan.com/index.php?option=com_k2&view=itemlist&task=user&id=151573 мультфильм ленинград 46 смотреть в хорошем http://1980.80baicai.biz/home.php?mod=space&uid=1350908 смотреть сериал хороший человек в хорошем качестве http://www.elektro-kamleithner.hu/component/k2/itemlist/user/189975

Voir plus de commentaires
Ajouter un commentaire
Code incorrect ! Essayez à nouveau

Date de dernière mise à jour : 29/10/2013